Les Toulousains pouvaient espérer mieux

— 

Tout près du gros coup. Comme souvent ces dernières saisons au Vélodrome, Toulouse a donné du fil à retordre à l'OM, hier. Le TFC aurait même pu ramener la victoire si une erreur d'inattention en fin de match n'avait pas permis à Gignac d'égaliser à la 84e (2-2).
Si Marseille ouvrait le score par Rémy (30e), les hommes d'Alain Casanova ont su se montrer patients et opportunistes pour prendre les choses en main grâce à deux buts de Braaten juste avant la pause (47e) et de Cetto à l'heure de jeu. Et forcément, au regard du scénario, c'est la déception qui primait après match côté toulousain. « Prendre les trois points n'aurait pas été volé même si à un partout, il y a peut-être penalty pour l'OM. Mais une faute d'inattention sur une touche et une erreur d'appréciation entre les deux défenseurs permet à Gignac d'égaliser, se désolait le coach. Etre passé si près du but est frustrant mais je vais retenir ce point et surtout l'état d'esprit de mon équipe qui n'a jamais voulu subir. »S. D.