Ligue1: Lyon renaît face à Lens

FOOTBALL L'OL a dominé Lens dimanche soir (3-0) et retrouve le podium de la Ligue 1...

Stéphane Marteau à Lyon

— 

Jimmy Briand et Yoann Gourcuff
Jimmy Briand et Yoann Gourcuff — R. PRATTA/ REUTERS

Ce fut laborieux, mais l'essentiel est acquis. Après avoir concédé deux matchs nuls dans les dernières secondes devant Rennes (1-1) et Nice (2-2) qui ont raisonné comme autant de défaite, l'OL a renoué avec le succès,dimanche, devant Lens (3-0). La formation de Claude Puel réalise ainsi la bonne opération de la 30e journée de Ligue 1 puisque c'est la seule du Top 5 à s'être imposée. Les partenaires de Jérémy Toulalan, qui s'emparent de la troisième place du podium, peuvent se prendre à nouveau à rêver au titre. Cinq points seulement les séparent de Lille.

>> Lyon - Lens est à revivre en live

Comme souvent depuis le début de la saison, les Lyonnais ont affiché deux visages durant cette rencontre qui a sombré dans l'ennui durant la première période. Les deux équipes ont rivalisé de maladresses à l'image d'un coup franc au cinquième poteau de Gourcuff ou d'une passe de Cissokho qui a pris Lisandro à contre-pied alors que l'Argentin se trouvait à deux mètres de son défenseur latéral.

Réveil en seconde période

Le public n'a eu que deux occasions à se mettre sous la dent, une sur un corner de Demont repoussé sur sa ligne par Källström (30e) et l'autre sur une reprise de Lisandro détournée par Runje (33e). Pour le spectacle, il fallait être présent en seconde période.
Certainement secoués à la pause par Claude Puel, les Lyonnais ont montré davantage de détermination même s'ils peuvent remercier Bedimo d'avoir débloqué la situation en marquant contre son camp (55e). Mais ce but a eu le mérite de libérer l'OL.

Malheureux jusqu'alors dans ses coups de pied arrêtés, Gourcuff a retrouvé de la précision dans son geste pour délivrer une merveille de corner sur la tête de Briand qui a doublé la mise (61e). En fin de match, Lisandro y est allé de son but (90e + 1), permettant à l'Olympique Lyonnais, qui pourra regretter le penalty manqué par Ederson, de soigner sa différence de buts, désormais supérieure à celle de Lille (+24 contre +23).