Nice court après le maintien

Jean Christophe MAgnenet

— 

Meilleur buteur du Gym, Eric Mouloungui va devoir encore s'illustrer.
Meilleur buteur du Gym, Eric Mouloungui va devoir encore s'illustrer. — J. C. MAGNENET / ANP / 20 MINUTES

«Je reste inquiet... comme je le suis depuis le début de la saison. » Eric Roy ne manque pas de le rappeler : le maintien en Ligue  1 n'est toujours pas assuré pour l'OGC Nice. L'entraîneur a fait les comptes, et tout peut encore arriver. Ses footballeurs disposent de neuf matchs de championnat pour faire la différence, et devront ce week-end encore tout donner. Comme ce dimanche où les Aiglons se mesureront à partir de 17 h au Montpellier Hérault SC (6e).
De son côté, le club niçois pointe à la 15e place du classement, avec 35points. Et le premier relégable, l'AS Monaco, n'est qu'à 3 points. « Il suffit que cette équipe gagne samedi soir, et que nous échouons le lendemain pour être à nouveau en danger », souligne le coach. D'autant qu'après sa défaite face à Lens fin mars, les Montpelliérains ne lâcheront rien. « Nous ne sommes pas les seuls à jouer notre place en Ligue 1, juge Eric Roy. De près ou de loin, une dizaine de clubs sont aussi concernés par le maintien cette saison. » L'entraîneur aura besoin « de joueurs à 100% » ce dimanche, mais devra tout de même composer avec quelques blessés. L'attaquant de pointe, Daniel Ljuboja, blessé à la cuisse, ne sera ainsi pas de la partie. « Je me suis fait mal en tirant le pénalty raté la semaine dernière », confie l'Aiglon, qui joue de malchance...