Didier Deschamps: «Si les Lillois enchaînent, on ne pourra rien faire»

FOOTBALL Le coach phocéen est rassuré après la victoire de l'OM à Lens (0-1)...

Propos recueillis par François Launay, à Lens

— 

Didier Deschamps, le 18 mars 2011, à Marseille.
Didier Deschamps, le 18 mars 2011, à Marseille. — K.VILLALONGA/SIPA

Vainqueur dimanche soir sur la pelouse de Lens, Marseille a mis un terme à huit ans de disette à Bollaert. Mieux avec ce succès, l'OM garde le contact à quatre points du leader lillois. Dans une journée où Rennes, paris et Lyon ont calé, le champion de France en titre est le seul à tenir la cadence imposée par le Losc au sommet de la Ligue 1. De quoi satisfaire Didier Deschamps, l'entraîneur olympien.

Vous deviez gagner pour maintenir le contact avec lille, mission réussie....

Oui, il ne fallait pas augmenter l'écart avec Lille. Ca passait par une victoire à Lens. Il a fallu batailler face à une équipe qui joue sa survie. il y a eu beaucoup de duels, de contacts. On n'a pas eu énormément d'occasions en deuxième mi-temps mais on a été solides et réalistes face à une équipe relégable qui a fait preuve de détermination. Ca s'est joué à peu de choses. La preuve c'est «Ben» Cheyrou qui marque du pied droit (sourire). Ca nous permet de consolider notre deuxième place. Ca fait neuf points en trois matchs. C'est bien d'enchaîner. Mais on ne maîtrise pas tout. Il faut être capable de faire des séries. On a pris un coup sur la tête en perdant il y a un mois chez nous contre Lille (1-2). Derrière on a su vite réagir avec ces trois victoires d'affilée. Il faut garder ça pour la fin de la saison. 

Revivez Lens-Marseille en live comme-à-la-maison...

La lutte pour le titre va se jouer entre Lille et Marseille?

Non, apparemment Lille ne joue pas le titre, il n'y a pas de lutte (sourire). Ils vont à une telle vitesse que personne ne peut les rattraper. Il nous reste neuf matchs pour ne pas avoir de regrets. Si les Lillois enchaînent, on ne pourra rien y faire. Et puis il y a des équipes derrière. 

Même si Lyon et rennes semblent résignés?

C'est vrai il y a un écart qui est là. Sept points de retard pour Rennes, 8 pour Lyon. Si on n'avait pas gagné à Lens, ça aurait été mal barré pour nous. Ce sera plus compliqué pour eux. Le week-end a été bénéfique pour nous. Il reste 27 points à prendre mais c'est sûr que les points perdus sont plus embêtants maintenant qu'en début de saison. On maintient l'écart par rapport à Lille et on prend un peu d'avance par rapport à Rennes, Lyon et Paris. C'est une très bonne opération.