Le TFC s'enfoncesans réagir

Nicolas Stival

— 

Devaux saute, Capoue regarde.
Devaux saute, Capoue regarde. — F. LANCELOT/SIPA

Le TFC n'aime plus Toulouse. Depuis leur succès contre Monaco le 6 février (2-0), les Violets restent sur un nul et trois défaites au Stadium. Dernier accroc en date : samedi soir contre Montpellier (0-1). « Ce qu'on fait à domicile est inquiétant », note Mauro Cetto. Le constat du capitaine argentin est validé par le classement. Onzième de L1, son équipe ne compte que cinq points d'avance sur la zone de relégation, à neuf journées de la fin. « Il faut s'accrocher, répète Alain Casanova. Ce sera difficile jusqu'à la fin. »

Des Toulousains inoffensifs
Surtout si les Toulousains ne progressent pas. « Il nous faut trop de situations favorables pour ouvrir le score », regrette leur entraîneur. Déjà, il convient de s'en créer… Face à des Héraultais pourtant peu fringants, seuls Capoue (18e) puis Machado (52e) ont réellement inquiété le gardien Jourdren. Atone, le TFC a craqué sur un centre de Giroud repris par Camara (75e). Les rentrées de Pentecôte (après sept mois et demi d'absence), de Sissoko (laissé sur le banc au profit de Devaux) et de Regattin n'ont rien changé. Toulouse s'enfonce dans la médiocrité avant d'aller à Marseille, puis de recevoir Auxerre, autre mal-classé. W