« Il faudra faire un grand match »

Recueilli par David Phelippeau

— 

L'entraîneur Michel Estevan.
L'entraîneur Michel Estevan. — SOLAL/SIPA

Ce soir, Michel Estevan, coach de Boulogne-sur-Mer (9e), sera à Nantes (15e) (20 h 30 à la Beaujoire). L'occasion pour lui de donner son avis sur le FCN et les soubresauts qui ont secoué ce club cette saison.

Que pensez-vous

du FC Nantes cette saison ?
C'est une belle équipe qui n'est pas à sa place. Il y a une vraie force dans cette formation avec surtout les retours contre nous de Capoue, Rodelin et Djordjevic. Il faudra faire un grand match contre eux. En début de saison, je les regardais souvent à la télé et je les imaginais pouvoir filer vers la Ligue 1, un peu comme Caen la saison dernière...
Qu'avez-vous pensé

du limogeage de Gentili ?
Comme un chef d'entreprise, quand un président de club choisit un cadre, c'est qu'il lui fait confiance. S'il s'en sépare c'est qu'il s'est trompé. J'ai été choqué. Je me suis mis à la place de Gentili, car j'ai connu ça [en octobre, il a été viré d'Arles, puis il a remplacé Guyot à Boulogne en décembre]. C'est toujours dur, surtout quand celui qui vous remplace vous égratigne. C'est ce qu'a fait Faruk Hadzibegic quand j'ai été débarqué d'Arles-Avignon en octobre dernier.