Les Lyonnais victimes d'un hold-up à Nice

Aurélie Selvi

— 

C'est Eric Mouloungui qui a offert le 1er but aux Niçois, sur penalty (90e).
C'est Eric Mouloungui qui a offert le 1er but aux Niçois, sur penalty (90e). — J. C. MAGNENET / ANP / 20 MINUTES

Inespéré ! Dimanche, Nice a réussi le hold-up de la saison: ravir la victoire aux Lyonnais en décrochant le nul... dans les 4 dernières minutes de jeu (2-2).

Jouer pour le titre ou le maintien, les objectifs et les niveaux n'étaient pourtant pas les mêmes sur la pelouse du Ray. Et face à un OL au pied du podium, les Aiglons n'ont d'abord pas réussi à faire la différence. Dès le début du match, les Lyonnais se distinguent, malgré le bon pressing des Rouge et Noir. A la 21e, Källström trompe la vigilance d'Ospina et ouvre le score sur coup de pied arrêté. Malgré une belle occasion provoquée par le duo Civelli-Clerc (27e), le Gym n'y arrive pas. Rebelote à la 45e, Mouloungui perd le ballon en milieu de terrain et Lisandro enfonce les Niçois après avoir trompé le gardien colombien.

Quatre minutes, deux buts

Confiants, les hommes de Claude Puel font le job sans trop en faire au retour des vestiaires. A peine entré en jeu, Ljuboja récupère un ballon au sommet et file vers les cages. Victime d'une grosse faute de Diakhaté, il décroche un penalty, qui finira dans les gants de Lloris. Mais les erreurs du Sénégalais vont finir par coûter chez aux Lyonnais. A la 89e, le défenseur remet ça : une grosse faute sur Traoré dans la surface, un 2e jaune… et le Gym tient sa revanche. Sur penalty, c'est Mouloungui qui lave l'affront en battant Lloris (90e). Dans le temps additionnel (90e + 3), le duo Pejcinovic-Civelli égalise et offre un bon point aux hommes de Roy. Qui a dit que les fins de match ne réussissaient pas aux Niçois ?