Rallye du Portugal: Citroën veut encore gagner, Loeb retrouve Ogier

© 2011 AFP

— 

Citroën, qui reste sur trois victoires consécutives au rallye du Portugal, va attaquer l'édition 2011, jeudi soir à Lisbonne, avec l'ambition de faire aussi bien que d'habitude en comptant sur ses deux Sébastien, Loeb et Ogier.

C'est l'an dernier à Faro que Loeb a commencé à comprendre qu'Ogier, de dix ans son cadet, allait rendre sa pré-retraite infernale. Le moniteur de ski a remporté son premier rallye WRC, avec huit secondes d'avance sur le multiple champion du monde. Il était allé au bout sans sortir et avait confirmé tous les espoirs d'Olivier Quesnel, le directeur de Citroën Racing.

Depuis, Ogier a gagné un deuxième rallye, au Japon, et Loeb a remporté un septième titre mondial, en Alsace. Cette année, ils ont commencé à la saison sur un pied d'égalité, dans les nouvelles DS3 WRC, mais le plus jeune a déjà fait une grosse bourde quand il est sorti de la piste au Mexique, le dimanche matin, et a abandonné. Loeb mène donc au score, 1 victoire à 0, et aux points, 37 à 15.

"L’adversité entre deux pilotes de ce calibre est inévitable", résume Quesnel. "Ogier a énormément d’ambition, mais il a face à lui un Loeb au sommet de son art, habité d’une immense envie de montrer qu’il reste le meilleur pilote du monde. Nous savions que nous serions confrontés à cette situation, mais nous ne pensions pas que cela arriverait si tôt".

Pendant ce temps, Ford se frotte les mains. Triplé en Suède, pour commencer la saison, et deux places d'honneur au Mexique (2e et 3e), derrière Loeb, avec en prime les premières places des deux championnats WRC, pilotes et constructeurs. De quoi arriver au soleil du Portugal avec le moral au beau fixe.

"C'est un rallye très exigeant", rappelle Mikko Hirvonen, leader du classement pilotes. "C'est très difficle, mais crucial, d'avoir des notes très précises, parce qu'il y a beaucoup de virages aveugles, cachés par des bosses. L'usure des pneus sera un facteur important, surtout s'il fait chaud. On sera plus bas en altitude qu'au Mexique, donc on aura toute la puissance de nos moteurs".

Deuxième en 2009, derrière Loeb, Hirvonen va probablement faire une course sage, calquée sur celle de Loeb, pour faire fructifier son capital points. Quant à Jari-Matti Latvala, il va sûrement tenter d'aller chercher Ogier qui sera très avantagé par sa position sur la route (6e), suite à son énorme ratage mexicain.

La grande nouveauté 2011, c'est que le rallye a été avancé de fin mai à fin mars. Il commence jeudi soir à Lisbonne, 270 km au nord de Faro, par une super-spéciale tracée face au Monastère des Hiéronymistes, classé au patrimoine de l'Humanité, et au Centre Culturel de Belém.

Le reste du parcours ressemble beaucoup à celui de 2010, sauf le dimanche où sont reprises des spéciales de 2007. Notamment la Power Stage (Santana de Serra 2), télévisée et donnant lieu à des points de bonus (ndlr: 3, 2 et 1 pour les trois premiers), qui sera aussi la plus longue du rallye (31 km).

De quoi pimenter un peu plus le dénouement, sachant que Quesnel a pris soin de rafraîchir la mémoire de ses deux pur-sangs: "Nos pilotes connaissent les enjeux: ils doivent apporter à Citroën un nouveau titre constructeurs. S’ils atteignent cet objectif, ils seront forcément en position, l’un, l’autre ou les deux, de viser le titre pilotes". A bon entendeur, salut.