L'Iran soupçonné d’importer des matériaux interdits depuis l'Asie

Avec Reuters

— 

L'Iran est soupçonné d'avoir à nouveau tenté d'importer d'Asie des matériaux interdits par les sanctions qui visent le programme nucléaire de Téhéran, ont rapporté mardi des diplomates à l'ONU.

L'information a filtré en marge d'une réunion du Conseil de sécurité consacrée au respect par l’Iran des quatre séries de sanctions imposées pour l’obliger à arrêter ses activités d'enrichissement de l'uranium.

Poudre d’aluminium de Corée du Nord

Le représentant de la Colombie à l'ONU Nestor Osorio, qui préside le comité de sanctions sur l'Iran, a déclaré que deux affaires faisaient l'objet d'une enquête de la part du comité.

L'une concerne une cargaison de poudre d'aluminium de Corée du Nord, qui a été saisie à Singapour, et l'autre du phosphore bronze de Chine, qui a été confisqué en Corée du Sud, précise-t-on de sources diplomatiques.