Fodé Mansaré, adepte de la « zen attitude »

— 

Dimanche, la Guinée jouera à Madagascar. Fâché depuis décembre avec son sélectionneur, le Français Michel Dussuyer, Fodé Mansaré est resté à Toulouse. « Ce n'est pas grave, évacue-t-il. Je prends la vie comme elle vient. On a la chance de faire le plus beau métier qui existe. » L'ailier gauche de 29 ans ne se plaint pas non plus de son sort au TFC, où il évolue depuis 2005. Numéro 2 derrière Franck Tabanou, il n'a été titularisé que cinq fois cette saison en L1, pour seize entrées en jeu, souvent très courtes. « Le coach a confiance en moi, même si je dois apporter davantage, convient l'ancien Montpelliérain. Quand tu ne rentres que 8 ou 10 minutes, ce n'est pas évident. A Lens [0-1], j'ai pu m'exprimer un peu plus [une demi-heure, une passe décisive]. Mais ce n'est pas une excuse. »

Pas perturbé par sa fin de contrat
Croit-il pouvoir bousculer la hiérarchie ? « Dans le foot, on peut tout changer, c'est une question d'envie, lâche le déroutant gaucher, qui n'avait disputé que 8 rencontres de L1 l'an dernier. Je reviens de loin. Si je commence à rentrer à tous les matchs, ce n'est déjà pas si mal. » Mansaré reste zen. « Je ne me prends pas la tête », répète-t-il. Même au moment d'évoquer sa fin de contrat. « Pour le moment, je suis à Toulouse, et je m'y sens bien. Je vais me battre jusqu'en juin. Après, on verra. » WN. S.

Six Toulousains en sélection

A la différence du Guinéen Mansaré, le néo-Malien Fofana (contre le Zimbabwe) disputera bien les éliminatoires de la Coupe d'Afrique des Nations ce week-end. Sissoko et M'Bengue (France Espoirs), Tafer (France U20), Machado (Portugal) et Braaten (Norvège) sont également absents de l'entraînement du TFC cette semaine.