Football-Ligue 1 : L'OM à l'arrêt sur coup de pied arrêté

©2006 20 minutes

— 

« On n'est pas encore assez bons sur les coups de pieds arrêtés

C'est ce que j'ai reproché aux joueurs ce matin

» Jean Fernandez ne mâchait pas ses mots, hier, lors de la séance de décrassage à La Commanderie

Le nouveau match nul à domicile concédé dimanche face à Toulouse (0-0), à l'occasion de la 26e journée de L1, lui a laissé un goût amer

« Dans le jeu, on a tout essayé, mais on est tombé sur une excellente défense toulousaine

Je crois qu'il nous faut encore franchir un cap sur les corners et les coups francs », analyse le coach phocéen

Face au TFC, les illustrations de ces propos sont légion

Que ce soit Franck Ribéry sur corner ou Taye Taïwo sur coup franc, les deux tireurs n'ont jamais réussi à inquiéter le jeune Nicolas Douchez dans les buts toulousains

« On doit faire des efforts individuels sur ces actions

Avec les joueurs de tête qu'on possède, on doit pouvoir faire la différence », insiste Jean Fernandez

Les statistiques lui donnent raison

Face à Nice (0-1), Paris (1-0) ou Auxerre (1-0) – des matchs fermés par excellence en raison de leur enjeu –, ce sont les coups de pieds arrêtés qui ont permis à l'OM d'empocher les 3 points de la victoire

« Il faut savoir qu'au haut niveau, un tiers des buts marqués sont inscrits sur coups de pied arrêtés, précise l'entraîneur olympien

C'est la marque des grandes équipes

» Mais comme le répète le milieu de terrain défensif Sabri Lamouchi, l'Olympique de Marseille n'en est pas encore une

Sandrine Dominique

Sabri Lamouchi (adducteurs) est forfait face à Bolton demain, en Coupe UEFA. Il devait passer hier une IRM pour connaître la gravité de sa blessure. Jérôme Bonnissel (hématome aux côtes) va mieux mais sera lui aussi absent.