Les Cheyrou vont régler ça en famille

© 20 minutes

— 

C’est l’une des plus célèbres fratries de Ligue 1 qui va se retrouver demain soir, lors du match entre Bordeaux et Auxerre, à l’occasion de la 21e journée de L1. A l’aller, en plein mois d’août, les Bourguignons l’avaient emporté (1-0). Benoît Cheyrou, le milieu auxerrois, s’en rappelle encore. « Je me souviens d’une action où, sans faire exprès et en glissant, j’ai taclé Bruno par-derrière. Heureusement, le ballon était à l’autre bout du terrain, l’arbitre n’a rien vu, mais j’aurais pu prendre un jaune. Il était très surpris, je me suis excusé aussitôt. » Entre Benoît, le cadet (24 ans), et Bruno (27 ans), pas d’animosité. Au contraire : depuis une semaine, les deux frères n’ont pas cessé de se chambrer au téléphone. « Ils ont gagné à l’aller. Pour une question d’équilibre familial, ce serait bien de l’emporter au retour », plaisante le milieu de terrain des Girondins. Un sentiment partagé par l’Auxerrois, qui vient de soigner une tendinite et qui a fait son retour le week-end dernier en Coupe de France, à Noisy-le-Sec (0-1). « Il va essayer de prendre sa revanche, mais s’il n’y parvient pas, il aura tout faux pour la saison avec moi. » Demain, pendant 90 minutes, il n’y aura pas de place pour les sentiments. Bruno espère que « Bordeaux va élever [son] niveau de jeu » pour battre Auxerre. « S’il devait marquer contre nous, ça m’ennuierait un peu », avoue-t-il. Et Benoît, il en pense quoi ? « Bruno est adroit devant le but, même s’il n’a pas pu encore le démontrer. J’espère que cela n’arrivera pas contre nous. » S. D. et F. C.