L’élève gravelinois ne retient pas ses leçons

© 20 minutes

— 

Tête en l’air ce BCM. Samedi, les Nordistes se sont inclinés à Nancy (88-74), lors de la 15e journée de Pro A. Si perdre en Lorraine n’a rien d’infamant, le problème des hommes de Fabrice Courcier, c’est qu’ils ne retiennent pas les enseignements de leurs défaites passées. « On avait décidé de contrôler le rythme, et on prend un 13-2 en début de rencontre. Ce qui me révolte, c’est qu’on a déjà connu cela auparavant », s’énerve l’entraîneur Maritime. Emportés dans une frénésie offensive à quitte ou double, les Gravelinois prennent de gros risques dès que la réussite les fuit. Leurs tentatives sont souvent déclenchées au bout de dix secondes de possession. « On manque de constance, on laisse l’adversaire se libérer », glisse Fabrice Courcier. Le BCM reste toutefois bien placé au classement (6e). « Cette défaite est plus embêtante pour les play-offs que pour les As [Coupe qui réunit en février les huit meilleurs clubs de Pro A] », analyse d’ailleurs Arnaud Kerckhof, le suppléant de Tyson Wheeler à la mène. Mais « sans maîtrise contre les grosses équipes, on ne pourra rien espérer », relance Fabrice Courcier. Heureusement pour lui et ses troupes, c’est la lanterne rouge rouennaise qui sera le prochain adversaire de Gravelines, samedi, au Sportica, lors de la 16e journée. A. M.