Les Lyonnaises redoutent le coup de froid

Stéphane Marteau

— 

C'est le genre de déplacement que toute équipe préférerait éviter à cette époque de la saison. Depuis lundi soir, les féminines de l'OL séjournent à Perm, au pied des monts Oural, où elles disputeront aujourd'hui leur quart de finale aller de Ligue des champions. Les prévisions météorologiques annoncent des brouillards givrants et des températures proches de – 10 °C. Un choc thermique pour les joueuses de Patrice Lair puisque la plupart d'entre elles évoluaient il y a encore une semaine dans la douceur de Nicosie (Chypre) ou du Portugal avec leurs sélections nationales. « Ce sera difficile, mais j'ai foi en l'équipe », confiait il y a quelques jours Camille Abily sur le site de l'UEFA.

Pelouse en synthétique
Vainqueur de ses 23 rencontres officielles disputées depuis le début de la saison, l'OL a déjà été confronté au football russe au tour précédent. En novembre, les Lyonnaises avaient facilement disposé du champion en titre, Rossiyanka (6-1 et 5-0). Cette fois, c'est le finaliste de la Ligue des champions 2009 qui se dresse devant elles. « Perm est une équipe mieux équilibrée, meilleure défensivement, mais avec moins d'atouts offensifs, souligne Patrice Lair. Elle partira certainement moins la fleur au fusil que Rossiyanka et devrait nous poser des problèmes sur sa pelouse en synthétique. » L'entraîneur lyonnais espère néanmoins prendre une option sur la qualification avant le match retour prévu mercredi prochain (19 h), au stade de Gerland.

L'incroyable challenge de l'ol

Toujours en course pour remporter les trois compétitions dans lesquelles elles sont engagées, les Lyonnaises ont pris connaissance hier du tirage au sort du Challenge de France. Elles se rendront le 3 avril à Juvisy pour y disputer les quarts de finale avant éventuellement d'accueillir Montpellier ou La Roche-sur-Yon.