Mickaël Pagis prêt à faire ses valises

© 20 minutes

— 

Ecarté du groupe vainqueur 4-0 de Nancy samedi (lire ci-dessous), Mickaël Pagis ne devrait pas faire de vieux os en Alsace. « Dans ma tête, je suis déjà parti, reconnaît le meilleur buteur du Racing, auteur de six réalisations depuis le début de saison. J’aimerais vivre une nouvelle aventure et relever un gros challenge. Mais si je dois rester, ça ne me posera aucun problème. » « Il pense à partir depuis plusieurs semaines, affirme l’entraîneur Jacky Duguépéroux. Son départ peut paraître illogique car c’est un joueur de grand talent. Je me suis même battu pour le faire resigner l’été dernier [convoité par Lens, il avait prolongé jusqu’en 2008 pour 60 000 E mensuels]. Mais je ne veux pas le garder contre son gré. Le talent, c’est important, mais le goût de l’effort aussi. Désormais, je privilégierai un joueur moins talentueux, mais qui donnera tout pour le club. » Lanterne rouge de Ligue 1 après vingt journées, le Racing va devoir sauver sa peau sans son ancien capitaine, meilleur réalisateur français du Championnat la saison passée avec 15 buts. Pour que la mission ne devienne pas impossible, des renforts offensifs sont indispensables. Souleymane Youla (Besiktas) ayant été prêté à Metz, le club alsacien souhaite recruter le Français Eric Hassli (Saint-Gall) et le Slovaque Szilard Nemeth (Middlesborough). De son côté, Pagis (32 ans) devrait être transféré sous peu pour environ 1,5 million d’euros à Marseille, « un grand club où [je] connais bien l’entraîneur, Jean Fernandez, et mon ancien coéquipier Mamadou Niang ». Jérôme Sillon