Ligue des champions: Real Madrid-Lyon est à revivre en live comme-à-la-maison (3-0 Real Madrid)

B.V, A.P. pour le live

— 

La frappe de Karim Benzema fait mouche et permet au Real Madrid de repartir de Lyon avec un score favorable (1-1), le 22 février 2011.
La frappe de Karim Benzema fait mouche et permet au Real Madrid de repartir de Lyon avec un score favorable (1-1), le 22 février 2011. — REUTERS/Robert Pratta
Real Madrid - Lyon 3-0

Marcelo 36e, Benzema 66e

91e: Adios! Lyon a sombré ce soir. Le Real s'impose 3-0. Un moindre mal tant Lloris a multiplié les exploits. Il n'y a déjà plus d'équipe française en Ligue des champions. Merci d'avoir suivi ce live, on se retrouve jeudi pour suivre PSG- Benfica.

90e: Une dernière relance dans l'axe de Lovren pour la route.
89e: Pepé met une claque à Cissokho. Comme ça, pour le plaisir.
88e: Brice du 13, Mourinho a finalement joué le 3-0. Dondé esta Juan-Michel?
85e: dexter75, ce soir l'action OL se porte aussi bien que celle d'Eurotunnel.
84e: Standing-ovation pour Karim Benzema. L'ancien lyonnais est remplacé par Granero.
82e: On se calme dans le Forez. Il y avait hors-jeu sur ce 4e but du Real.
80e: Brice du 13, je crois que Jean-Michel Aulas est encore sur Super Nintendo.
77e: Il ne faut pas se voiler la face. Le football français n'a pas le niveau Ligue des champions. Qu'il commence par déjà gagner une Ligue Europa. Ah non, la Ligue Europa ce n'est pas assez bien pour lui.
75e: Un, dos, tres!!! Di Maria profite d'une toile de la défense pour tromper Lloris. C'est plus un match mais une corrida.
74e:  F5 mon cher aspiC implacable. Je poste toutes les deux minutes. Je suis à mon maximum.
73e: Adebayor remplace Ronaldo qui n'a pas marqué. La faute à Lloris.
71e: Si Wes Brown pouvait marquer contre son camp pour la dramaturgie de cette fin de match...
69e: Jérémy Pied remplace ce qui reste de Gourcuff. Pas grand chose.
68e: Lloris prend sa revanche sur Benzema. L'addition risque d'être très salée. Lyon sombre.
67e: Tout part d'une mésentente entre Cris et Lovren, Benzema sent bien l'affaire et va glisser le ballon entre les jambes de Lloris.
66e: Benzema achève Lyon. Adieu cruelle Ligue des champions.
64e: Mourinho crie au complot sur ce pénalty oubié (ou pas) sur Benzema. Pas facile de se faire un avis même après trois ralentis.
62e:  Germain Le Lynx, sans parler de Taffer au TFC... Ah, non lui n'a rien coûté.
60e: Le Real commence à temporiser. Si Mourinho ne joue pas le 0-0, il peut jouer le 1-0.
58e: Ca ne serait pas le moment de lancer Pjanic à la place du fantôme de Gourcuff? Un indice en bas de ton écran Claude Puel.
55e: Lloris doit être le Lyonnais qui touche le plus de ballon. Ca en dit long sur la domination du Real.
53e: Les Lyonnais se font bouffés dans le domaine aérien. A croire qu'ils ont bossé ce secteur avec Raymond Domenech.
51e: Ozil, Ozil... Après un double une-deux avec Benzema, l'Allemand manque la lucarne pour quelques centimètres.
49e: stupalacci c'est vrai que Gourcuff fait un beau match de planqué.
47e: Ronaldo prend tout mais alors tout les ballons de la tête.
46e: Claude Puel innove. Gomis remplace Briand. Mais pas de changement dans la physionomie du match, le Real domine et Lyon recule.
45+1: C'est la mi-temps.
45e: Marcelo, le buteur, risque de pas revenir en seconde période. Le Brésilien boite très bas.
44e: Vite la mi-temps pour Lyon.
43e: But refusé à Benzema. Pas besoin du ralenti, il était devant la défense lyonnaise de deux bons mètres à la louche.
41e Lloris, Lloris, Lloris!!! Benzema avait marqué un but, Lloris l'a arrêté.
38e: Tout n'est pas perdu, un but et l'OL arrache la prolongation.
37e: Défensivement ce Marcelo n'off're pas toujours toutes les garanties, mais le garçon a du talent. Cris peut témoigner, le Lyonnais a pris un méchant tour de rein.
36e: Marcelo. Le défenseur brésilien trompe Lloris après un une-deux avec Ronaldo. 
35e: On assiste au premier temps-mort de ce match. Evitez de partir aux toilettes tout de même.
32e: Germain Le Lynx, on a le droit à un vrai match de Ligue des champions. Le foot sans engagement c'est tout de suite moins intéressant.
30e pour Ricardo Carvalho. Après Pepé, toute le charnière portugaise du Real est avertie.
28e: Tacle dur sur l'homme mais pas sanctionné de Lovren. Di Maria a failli être amputé des deux jambes sur cette action.
27e: Extraodinaire Lloris. La frappe de Ronaldo partait dans la lunette. Le Portugais ne comprend. Et oui Cristiano, tu n'as pa le gardien de Malaga ou Alicante en face.
25e: Au Real c'est Mourinho à Pepé. "Massacre tout le monde".
22e: Le match s'est équilibré entre les deux équipes. On a l'impression que le Real est déjà à la recherche de son second souffle à l'image d'un Di Maria qui en fait un peu beaucoup.
20e: Casillas détourne une frappe de Delgado presque gagnante. Lyon va beaucoup mieux.
18e: Il va très long ce match pour Cris. Pendant ce temps, Pepe met Ko Lisandro. Un coup de genou au niveau de la tête presque involontaire.
16e: Lloris est partout et toujours au bon endroit. Le gardien de l'OL sort le grand jeu sur cette tête de CR7.
14e: Je suis un très grand fan de ce Ozil. Le meneur allemand respire le football. Petite anecdote vue dans le dernier So Foot, Ozil prend parfois des billets d'avions low-coast pour partir en vacances. Il n'y a pas de petite économie.
12e: Les Lyonnais sortent enfin la tête de l'eau. Lisandro expédie une reprise de volée au 3e étage de Bernabeu. Mais, il y avait de l'idée.
11e: Brice du 13, tu pousses un peu avec ton 3-0 pour le Real. Ta petite copine est stéphanoise?
9e: Pepe très en retard met un bon bouchon à Gourcuff. Un poète ce garçon.
8e: Quand Mourinho annonçait qu'il allait jouer le 0-0, c'était du 36e degré ou du lol portugais.
6e: Lyon réagit par Lisandro, mais son centre ne trouve pas prenenur. Je ne vais pas tenir à ce rythme... Quel début de match.
5e: Poteau sur cette tête de Kedhira mais l'Allemand avait commis une faute sur Lloris sur ce corner. C'est un peu "l'incendie à Rio", ce début de match pour Lyon.
4e: Il y a le feu dans la défense lyonnaise. Saint Hugo doit sauver l'OL devant Ozil puis sur une frappe de Marcelo.
2e: Niveau engagement, c'est quand-même autre chose que l'entame de Manchester-OM. Pour un convalescent, Ronaldo va très bien. Benzema aussi.
1er: C'est parti. Tout gel dehors, Cristiano donne le coup d'envoi sur une pelouse parfaite.
20H44: Je suis un mauvais français. Je vois aussi une victoire du Real.
20h42:J'ai l'impression que le pessimisme est de mise de votre côté. Personne ne croit aux chances des Lyonnais?
20H38:  A Lyon, Claude Puel a décidé de se passer de son homme en forme, Bafé Gomis. Lisandro évoluera seul en pointe avec Gourcuff derrière lui. Briand récupère la place libérée par Bastos, blessée.

Lloris - Réveillère, Cris, Lovren, Cissokho - Toulalan, Källström - Briand, Gourcuff, Delgado - Lisandro
20H36:  Voici la composition du Real où Ronaldo tient bien sa place. Karim Benzema est titulaire.

Casillas (cap.), S. Ramos, Pepe, R. Carvalho, Marcelo, Xabi Alonso, Khedira, Di Maria, Özil, C. Ronaldo, Benzema.

L'avant-match

Le défi est immense, mais déjà réalisé. Ce mercredi soir, à Bernabeu, l’Olympique Lyonnais va chercher à se qualifier pour les quarts de finale de la Ligue des champions. Tout comme l’an passé, où les Gones avaient sorti les Merengue grâce à un but de Pjanic. Reste que le scénario n’est pas tout à fait le même. Après un match nul à l’aller (1-1), les joueurs de Claude Puel  sont dans une situation périlleuse, alors qu’ils partaient avec un but d’avance en 2010. Et puis, le Real n’est pas le même, avec José Mourinho à sa tête.

«L’an dernier, nous avions l’objectif de marquer et nous y étions parvenus. Il faudra savoir le refaire mercredi, constate Claude Puel. On se doit de réaliser un match costaud sur les aspects défensifs et être en capacité à imposer notre jeu quand on le pourra, aller de l’avant.» Y a plus qu’à…

Soyez avec nous dès 20h30 pour suivre le nouvel exploit lyonnais. Car oui, un club français va atteindre les quarts cette année. On y croit.