L’OM se refait une santé

© 20 minutes

— 

Bon pour la confiance. L’OM s’est qualifié hier pour les 16es de finale de la Coupe de France en battant facilement (4-0) Le Havre, 15e de L2. Après le triste nul concédé à domicile en Championnat face à Lens mercredi dernier (1-1), les Marseillais ont donc retrouvé des couleurs devant leurs supporteurs. La première période fut pourtant laborieuse. Bien regroupés, les Normands parvenaient même à inquiéter les Olympiens, sur une frappe de Kandia Traoré (29e). Mais Cédric Carasso veillait au grain. Il fallait attendre la 35e minute et un beau travail de la nouvelle recrue Toifilou Maoulida sur la gauche, pour voir les Havrais en difficulté. Au retour des vestiaires, les Phocéens affichaient un visage beaucoup plus conquérant. L’entrée du milieu José Delfim à la place de l’inoffensif Christian Gimenez obligeait Maoulida à passer seul en pointe. Le coaching de Jean Fernandez s’avérait payant dès la 55e minute. L’ex-Monégasque, bien servi dans le trou par le vaillant Jérôme Bonnissel, gagnait son duel avec Olivier Blondel (1-0). Cinq minutes plus tard, Wilson Oruma, parfaitement lancé par Maoulida, trompait Blondel à l’entrée de la surface de réparation (2-0, 60e). Le festival Maoulida continuait à la 63e minute. Le Marseillais obtenait un penalty, transformé par Franck Ribéry (3-0). Lancé en profondeur par Nasri, l’international espoirs signait même un doublé à la 80e sur un ballon piqué. « Cette qualification nous met dans les meilleures conditions avant notre délicat déplacement à Lyon mercredi », estimait Franck Ribéry à l’issue de la rencontre. Fred Azilazian