Thomert et Cousin, fers de lance de l’attaque lensoise

© 20 minutes

— 

Cruel retour. Samedi, le RC Lens s’est imposé au Mans (0-1), en 32e de finale de la Coupe de France. Un succès que le Racing doit pour une bonne part à Olivier Thomert et Daniel Cousin, deux anciens du MUC 72. Le premier a converti en but une offrande de son compère de l’attaque à la 78e minute. Comme à Marseille trois jours plus tôt (1-1), Francis Gillot avait choisi d’aligner sa formation en 3-5-2. « C’est un schéma de jeu plus économique au niveau des attaquants, explique l’entraîneur lensois. Et titulariser trois défenseurs centraux permet de compenser le fait qu’Hilton, rentré il y a peu du Brésil, manque encore un peu d’entraînement. » Dominateurs en première période, dominés en seconde, les Lensois n’ont pourtant pas craint une égalisation mancelle. « On aurait pu en inscrire un deuxième, on en avait encore sous la semelle, car on n’a pas pioché dans nos réserves », retient Gillot. De bon augure avant de recevoir Nancy, mercredi en L1. A. M.