Tennis à Indian Wells: c'est ouvert pour Nadal, c'est fini pour Soderling

© 2011 AFP

— 

Rafael Nadal a poursuivi sa route sans heurts lundi au 3e tour du tournoi d'Indian Wells, le premier Masters 1000 de la saison, alors que le Suédois Robin Soderling a cédé.

Dans le désert californien, le N.1 mondial a remis à sa place l'Américain Ryan Sweeting, issu des qualifications (6-3, 6-1) en un peu plus d'une heure.

La surprise est venue de l'élimination de Soderling, pourtant N.4 mondial, par l'Allemand Philipp Kohlschreiber (N.32), 7-6 (10/8), 6-4.

Soderling a dit s'être fait mal au pied gauche récemment en Coupe Davis. "J'ai perdu avant même de rentrer sur le court, a-t-il estimé lundi. Je n'aurais pas dû jouer ce match, je dois faire examiner ma cheville maintenant."

Son élimination, conjuguée à celle de l'Ecossais Andy Murray (N.5 mondial) au 2e tour, a dépeuplé un quart entier du tableau et fait les affaires de Nadal, qui a vu disparaître deux gros adversaires potentiels en demi-finales.

Le Majorquin a déjà reçu beaucoup de coups de pouce dans ce tournoi puisque les défaites de Juan Monaco (N.27), Marcos Baghdatis (N.19) et Jo-Wilfried Tsonga (N.15) lui assurent de ne pas rencontrer une tête de série avant les quarts de finale. En 8e de finale, il rencontrera en plus un joueur issu des qualifications et classé 84e mondial, l'Indien Somdev Devvarman.

La voie des demi-finales, stade qu'il a atteint à Indian Wells ces cinq dernières éditions, lui est donc grande ouverte.

Les disparitions de Soderling et Murray arrangent aussi le revenant argentin Juan Martin Del Potro, qui a passé l'obstacle de l'Ukrainien Aleksander Dolgopolov (N.20) en deux sets et rencontrera Kohlschreiber pour une place en quarts de finale, avec ensuite une possible demi-finale contre Nadal en vue.

Peu après l'élimination du N.4 à l'ATP, son alter ego du classement WTA est aussi passée à la trappe.

L'Australienne Samantha Stosur, finaliste de Roland-Garros, a été victime 7-6 (7/2), 6-4 de la perceptible renaissance de Dinara Safina. La Russe de 24 ans, ex-N.1 mondiale (en 2009), n'avait plus gagné trois matches d'affilée en tournoi depuis plus l'Open d'Australie 2010, il y a plus d'un an...

"C'est vraiment une sensation agréable de gagner ce match, ça fait un bail que je n'ai pas éprouvé ça", a réagi Safina, qui a commis 16 doubles fautes.

La Russe, 108e mondiale, semble sur la bonne voie en terme de reconstruction mentale et physique après une saison 2010 perturbée par des problèmes de dos.

Elle retrouve mardi en 8e de finale sa compatriote Maria Sharapova (N.16), qui a balayé contre la Française Aravane Rezaï (N.20) 6-2, 6-2.

Caroline Wozniacki a aisément battu l'Espagnole Maria Jose Martinez (N.28) pour atteindre les 8e de finale, contre la Russe Alisa Kleybanova (N.22).

Wozniacki, 20 ans, n'avait jamais gagné face à Martinez. "J'avais joué contre elle le jour de mon anniversaire en finale du tournoi de Bastad en juillet 2009 mais elle ne m'avait pas fait de cadeau", a glissé la Danoise.

Cette fois, c'est elle qui a été sans pitié. Elle a mis 1 h et 11 min pour s'imposer 6-1, 6-3.

Il faut dire que depuis cette finale de Bastad, les choses ont changé pour Wozniacki: elle a atteint une finale de Grand Chelem (US Open), gagné 8 titres gagnés (6 en 2010) et est N.1 mondiale depuis octobre (sauf une semaine).

Dans le désert californien, où elle était finaliste l'an passé, Wozniacki s'accroche plus que jamais à cette place de N.1, que lorgne Kim Clijsters (N.2). La Belge lui chipera si elle passe un tour de plus que la Danoise.