Ricardo fait tourner sa charnière

© 20 minutes

— 

Oser. Tel est le maître mot de Ricardo en ce mois de janvier. Après avoir testé un dispositif inédit à Nancy mercredi soir (0-0), le manager brésilien pourrait tenter la même expérience, demain soir, à Wasquehal (CFA), à l’occasion des 32es de finale de Coupe de France. Avec un Kodjo Afanou touché au mollet et un Marc Planus qui se remet doucement d’une gastro-entérite, le manager brésilien pourrait de nouveau faire confiance à David Jemmali et Henrique en charnière centrale. « Les blessés, ce n’est pas un problème car on a un effectif équilibré. On a plusieurs possibilités, je ne me fais pas trop de soucis », affirme Ricardo, mécontent après le match nul concédé à Nancy. « On a fait un pas en arrière, mais on va faire deux pas en avant. Je suis persuadé qu’on va progresser », ajoute-t-il. Remplaçant en Lorraine, David Jemmali a expérimenté le roulement imposé par Ricardo. « C’était prévu, il n’y pas de souci », lâche l’ancien Cannois, qui n’avait plus connu ce statut depuis l’époque d’Elie Baup où ce dernier l’avait mis en concurrence avec François Grenet. « Ma dernière titularisation dans l’axe doit remonter à mes 17-18 ans. Contre Nancy, je trouve que je ne me suis pas trop mal débrouillé pour un débutant. » De là à renouveler l’expérience, il n’y a qu’un pas, que Ricardo pourrait franchir dans le Nord. « Wasquehal ? ce n’est pas la peine de connaître. On sait que ça va être difficile », souligne Ricardo. « Il faudra se créer des occasions de buts, sinon ça risque d’être long », conclut Jemmali. Stéphane Deschamps