Frédéric Roux, gardien de l’ombre à la lumière

© 20 minutes

— 

Pas facile d’être une doublure. A 32 ans, Frédéric Roux a entamé sa sixième saison aux Girondins dans l’ombre d’Ulrich Ramé. Suprême récompense, il sera titulaire demain contre Wasquehal. « Il a bien travaillé et il le mérite », note Ricardo qui pourrait faire appel à lui en quart de finale de Coupe de la Ligue, le 17 janvier, contre Nice. En attendant, l’ancien Nancéien arborait hier un large sourire. « Je n’éprouve aucune appréhension. J’ai su être patient et j’ai toujours bien travaillé », explique-t-il. Si sa dernière titularisation s’était mal passée (3-3 à Nice l’an passé avec une expulsion et un penalty provoqué), il a fait son autocritique. Après un départ avorté cet été, il admet que « Bordeaux [lui] convient bien » même s’il « aspire à autre chose ». S. D.