Le Paris-SG ne s’enflamme pas

© 20 minutes

— 

Revenu sur le podium de la Ligue 1 à la faveur de son net succès contre Sochaux (3-1), mercredi soir, le PSG a parfaitement débuté l’année, tout du moins sur le plan comptable. En « éternel insatisfait », tel qu’il se décrit, Guy Lacombe n’a pas tardé à pointer certaines carences dans le jeu de son équipe. « Non seulement l’équipe se relâche parfois, mais dans la production du jeu, on sent qu’on n’est pas totalement maîtres de notre sujet, a noté le nouvel entraîneur du PSG, pas dupe de la faiblesse des Sochaliens. Il faudra être encore plus homogène si l’on veut réussir à l’extérieur. » Les joueurs, peu enclins à s’enflammer après les événements du mois dernier, ont emboîté le pas à leur coach. « Ce n’est qu’une étape de franchie, assurait par exemple Jérôme Rothen, débarrassé pour un soir de la concurrence de Cristian Rodriguez et auteur d’un match plein mercredi. L’entraîneur nous avait demandé de presser ensemble et de faire des décalages en jouant simple. Il faut s’appuyer là-dessus pour enfin décrocher des résultats hors de nos bases, et ce dès jeudi prochain à Toulouse. La saison est encore longue. Pour l’instant, notre classement est anecdotique, d’autant que Lyon est tellement loin... » Avant de retrouver la Ville rose, où Paris avait été éliminé de la Coupe de la Ligue le 21 décembre dernier, précipitant ainsi le limogeage de Laurent Fournier, le PSG passera demain par le stade Bollaert pour y défier le Petit Poucet de la Coupe de France, Vermelles (DH). Une bonne occasion pour Guy Lacombe de mesurer la portée de son discours. Sébastien Bordas

transfert De retour de prêt, le Brésilien Paulo Cesar a indirectement empêché l’Uruguayen Cristian Rodriguez de jouer face à Sochaux. Le président Blayau devrait finaliser le transfert de Vedad Ibisevic à Dijon pour libérer une place d’extra-communautaire.