Une Coupe pour se changer les idées

© 20 minutes

— 

Laminé mercredi (0-4) par le probable quintuple champion de France lyonnais, le Racing veut profiter de la venue des Lorrains demain (17 h), à la Meinau, pour retrouver un peu d’une confiance évanouie dès l’entame de l’année 2006. « En Championnat, on ne se comporte pas comme une équipe qui veut sauver sa peau, déplore Jacky Duguépéroux, l’entraîneur de la lanterne rouge. On reproduit toujours les mêmes erreurs, on manque de rigueur et de concentration et on se fait prendre en contre. On n’a pas assez la haine de la défaite. Mais comme on est une équipe de Coupe, on devrait mieux réussir contre Nancy. En tout cas, s’il y aura des changements de joueurs, on ne sacrifiera pas ce qui pourrait devenir une expérience enrichissante. » « Ce n’est pas évident d’avoir la rage tout le temps alors qu’on a gagné seulement un match de Ligue 1 depuis six mois », plaide le latéral droit Yves Deroff, directement impliqué sur le deuxième but de Lyon mercredi. Cette unique victoire, c’était justement au stade Marcel-Picot de Nancy, le 10 décembre dernier (1-2). « Les Nancéens voudront se racheter, reprend l’ancien Nantais, deux fois vainqueur de la Coupe de France en 1999 et 2001. Il faudra répondre à leur défi physique et ne pas sombrer. Cette compétition peut sauver notre saison. On ne la prendra donc pas à la légère, même si le maintien reste la priorité. » Problème, Strasbourg se présentera amoindri : Karim Hagui et Haikel Gmamdia ont rejoint hier la sélection tunisienne en vue de la Coupe d’Afrique des nations (du 20 janvier au 10 février, en Egypte). Arthur Boka (Côte d’Ivoire) et Hosni (Egypte) doivent les imiter aujourd’hui. Heureusement, les défenseurs Cédric Kanté et Habib Bellaid effectuent leur retour dans le groupe, dans l’attente des arrivées imminentes d’Edgar Loue Gnoleba (Raja Casablanca) et d’Ahmed Abou Moslim (Al-Ahly). Jérôme Sillon