Le coup de mou du FC Barcelone

©2006 20 minutes

— 

Impérial pendant toute la première partie de saison, le FC Barcelone ne fait plus aussi peur en Espagne

La supériorité du Barça, symbolisée par les 14 victoires consécutives du club catalan dans la Liga entre octobre et janvier, a été mise à mal par l'Atletico Madrid (1-3) la semaine dernière puis Valence (1-0), dimanche soir

Les Valencians sont désormais revenus à 6 points des hommes de Frank Rijkaard, et le Real Madrid pointe à 7 unités

« C'est suffisant pour mettre la pression sur le Barça

Le Championnat redevient enfin passionnant », estime Quique Flores, l'entraîneur du FC Valence

Malgré son effectif pléthorique, Barcelone a donc fini par payer les nombreuses absences de ces dernières semaines : le départ de Samuel Eto'o pour la CAN, la sévère suspension de Ronaldinho, les blessures de Deco, Motta, Messi et surtout celle plus grave de sa pierre angulaire, Xavi

« C'est toujours mieux d'avoir 6 points d'avance que le contraire

Je ne suis pas inquiet et on ne peut pas parler de crise quand on est leader », explique le coach du Barça, qui regrettait la nouvelle « boulette » de son gardien Victor Valdes

Ce dernier, auteur d'une passe ratée, a en effet offert le but de la victoire à David Villa

Finalement, la seule bonne nouvelle pour les Catalans avant leur 8e de finale de Ligue des champions face à Chelsea demeure l'état de forme similaire du club anglais

Les Blues, largement leaders de leur Championnat il y a quinze jours, n'ont gagné qu'un de leurs quatre derniers matchs de Premier League

G

Anger

blessé Sorti juste avant la pause dimanche en raison d'une douleur à la cuisse, Ludovic Giuly a passé des examens complémentaires hier pour connaître la durée de son indisponibilité. « J'espère que je serai là contre Chelsea », confie le Français.