L’OL redémarre sur les chapeaux de roue

© 20 minutes

— 

Implacable Olympique Lyonnais. Dix-neuf jours après avoir concédé face à Lille (1-3) son unique défaite de la saison, la formation de Gérard Houllier a repris sa marche en avant vers un cinquième titre consécutif. A l’instar de ses quatre derniers déplacements au stade de la Meinau, l’OL s’est imposé hier face au Racing club de Strasbourg (0-4), lors de la 20e journée de Ligue 1. Il s’agit de son plus large succès de la saison avec celui obtenu à Metz, le 22 octobre dernier. Les partenaires de Claudio Caçapa, dont le dernier revers en déplacement date du 4 mars dernier à Caen (1-0), ont donc confirmé leur capacité à bien voyager puisqu’ils ont signé leur 21e match sans défaite à l’extérieur, toutes compétitions confondues. A l’inverse, les Alsaciens n’ont toujours pas remporté le moindre succès à domicile et se dirigent irrémédiablement vers la L2. Les joueurs de Jacky Duguépéroux ont été victimes du réalisme lyonnais, symbolisé dès la 6e minute par une reprise de la tête à bout portant de Sylvain Wiltord suite à un coup franc plongeant de Juninho repoussé par Nicolas Puydebois, l’ancienne doublure de Grégory Coupet (0-1). Strasbourg a néanmoins eu le mérite de développer un jeu agréable, mais a dû s’incliner juste avant la pause, le défenseur Jérémy Berthod signant son premier but en L1 (0-2, 41e). En seconde période, l’OL a plongé encore un peu plus les Racingmans dans le désarroi avec deux nouvelles réalisations de Sylvain Wiltord (56e et 73e). « Nous avons attaqué comme il fallait, sans être bien techniquement, mais avec beaucoup d’envie et Sylvain a fait la différence », souligne le milieu de terrain brésilien Juninho. Désormais meilleur réalisateur lyonnais en L1 avec 8 buts, l’attaquant international en a inscrit 88 dans le championnat de France depuis ses débuts chez les professionnels, en 1991. Les Strasbourgeois, eux, n’en ont plus inscrit à la Meinau depuis 589 minutes. Stéphane Marteau