football - Ligue 1 losc

© 20 minutes

— 

Retour à Luchin. Après trois jours de stage au Touquet, les Lillois ont repris la direction de leur quartier général de Camphin-en-Pévèle, hier. Un entracte bienvenu pour ce Losc apparu sur tous les fronts depuis le mois d’août. « C’était une remise en jambe. Cette fois, on n’a pas eu le temps d’aller faire du foncier en montagne, mais la coupure a tout de même été bénéfique », explique Claude Puel. Car même si Mathieu Bodmer, Stéphane Dumont et Grégory Tafforeau ont contracté de légères blessures, « cette trêve a permis à certains joueurs qui en avaient besoin de rentrer chez eux », note le coach des Dogues. Si les intempéries ont empêché les Nordistes de disputer des matchs amicaux durant cette coupure, personne n’est vraiment inquiet sur l’état de forme général des troupes avant la réception d’Ajaccio, demain soir, pour la 20e journée de Ligue 1. Une rencontre que disputeront le Sénégalais Tony Sylva, le Nigérian Peter Odemwingie et le Camerounais Jean II Makoun, qui partiront dans la foulée à la Coupe d’Afrique des nations. Ces absences ne seront pas comblées par des arrivées au mercato. « Il n’est pas dans mon dessein de prendre un nouveau joueur. Mais s’il devait en avoir un, il devra être capable de beaucoup nous apporter », explique Claude Puel. Concrètement, le Losc ne bougera pas d’une oreille à moins d’une « opportunité », précise l’ancien technicien monégasque. Antoine Maes

récompense Belle distinction pour Claude Puel. Durant la trêve, l’entraîneur lillois a été désigné meilleur entraîneur de Ligue 1 par le bihebdomadaire France Football.