Clément commence mal l’année

© 20 minutes

— 

Pour Arnaud Clément, le début de saison dans l’hémisphère Sud prend toujours des allures de pèlerinage. Aux yeux du public local, l’Aixois restera en effet l’homme qui s’était hissé à la force du poignet en finale de l’Open d’Australie en 2001, avec notamment une demi-finale homérique face à son pote Sébastien Grosjean. Mais l’odyssée de 2001 semble loin pour « la Clé », dont le classement (69e mondial) reflète les difficultés rencontrées depuis plusieurs saisons. A sa décharge, le Français, battu trois fois de suite par Lleyton Hewitt (Adélaïde, Sydney et Melbourne) en janvier 2005, n’a pas été épargné par le sort, qui lui avait réservé dès le premier tour Mario Ancic, tête de série nº 4 du tournoi d’Adélaïde. Le Croate, vainqueur de la Coupe Davis le mois dernier, n’a laissé aucune chance au Français, défait en deux sets secs (6-2, 6-0) et seulement 56 minutes. « Ce n’était pas son meilleur jour. Il a raté beaucoup plus de coups que lors de nos deux précédentes confrontations, ce qui m’a permis d’installer mon jeu, analysait Mario Ancic, poussé par une imposante colonie australo-croate. J’étais dans le rythme puisque mon dernier match remontait à il y a moins d’un mois. Clément n’a pas pu suivre. » La jeune garde tricolore ne s’est guère montrée plus convaincante à Doha, au Qatar. Après trois mois d’absence en raison d’une douleur au coude, Richard Gasquet est tombé devant l’Anglais Tim Henman (6-4, 6-4). L’autre Français en lice, Gaël Monfils, s’est quant à lui défait du Tchèque Tomas Zib (7-5, 6-4). Sébastien Bordas