Le Racing n’a pas rendu les armes

© 20 minutes

— 

« Moi, j’y crois. » Le directeur du Racing, Marc Keller, a visiblement fait le plein d’optimisme durant lls fêtes de fin d’année. Une période chargée pour lui, puisqu’il a dû boucler le dossier Edgar Loue Gnoleba, l’Ivoirien du Raja Casablanca, « avec lequel un accord a été trouvé autour d’un contrat de quatre ans et demi ». Le défenseur central n’était pas à la reprise de l’entraînement à la Meinau, hier. Espéré vendredi, le visa indispensable à l’entrée du joueur de 24 ans en France n’avait toujours pas été délivré par le consulat au Maroc hier matin. Echaudé par le dossier Hosni, qui avait dû patienter de longues semaines avant d’être libéré de ses obligations militaires, Jacky Duguépéroux n’a pas souhaité s’exprimer sur le profil de la recrue. Il a préféré réaffirmer sa foi en un futur plus enviable que la position de ce début d’année. « La saison dernière, on a pris 29 points sur les six premiers mois de 2005, rappelle le technicien. Si on parvient à rééditer cette performance, on totaliserait 40 points, un total qui suffirait à se maintenir. D’autant que l’on reçoit Metz [18e], Ajaccio [19e] ou encore Troyes [16e]. » Mais avant de se frotter à quelques concurrents directs en janvier, le Racing accueillera le leader lyonnais dès demain. « C’est un gros morceau, constate le défenseur Karim Hagui, rasséréné par le stage en Tunisie achevé samedi. Mais on l’abordera libéré, sans calculer. » La tâche des Alsaciens s’annonce d’autant plus ardue qu’il faut remonter au 1er décembre 1977 pour voir un dernier battre le leader en championnat de France. François Namur