Dennis Oliech n’est pas encore d’attaque

© 20 minutes

— 

« Il a du potentiel. » Qu’elle soit prononcée par son entraîneur, Serge Le Dizet, ou son professeur de français, Philippe Patry, cette phrase colle aux basques de Dennis Oliech, depuis son arrivée à Nantes, lundi dernier. Reste à l’attaquant kenyan (21 ans) de le démontrer sur le terrain, après une semaine consacrée à des tests physiques et médicaux. Attendue à l’entraînement depuis jeudi, la première recrue du mercato nantais devrait finalement fouler les pelouses de la Jonelière aujourd’hui. Trop tard, évidemment, pour être opérationnel en vue du derby face à Rennes, mercredi (20 h 30), à la Beaujoire. « Dennis doit d’abord s’adapter à un nouveau football et à ses partenaires », explique Le Dizet, conscient de l’attente suscitée par l’ex-buteur d’Al-Arabi (Qatar). L’intéressé, qui se dit « en bonne forme », espère « être à la hauteur ». Philippe Patry n’en doute pas : « Depuis qu’il est à Nantes, Dennis me surprend par sa motivation. Il a vraiment hâte de pouvoir communiquer avec le reste de l’équipe. » Après-demain soir, Oliech regardera les Canaris des tribunes, avec un oeil plus particulier sur la ligne d’attaque, dont il est amené à devenir le patron, selon les souhaits du staff ligérien. M. Kervella