Carlos Sainz démarre en trombe

© 20 minutes

— 

Vainqueur des deux premières spéciales du Dakar, Carlos Sainz attaquera en leader la première étape africaine, aujourd’hui entre Nador et Er Rachidia, au Maroc. Double champion du monde des rallyes, l’Espagnol a été à la fête en ce début de Dakar puisque les organisateurs avaient prévu des spéciales dignes du mondial WRC. Le pilote Volkswagen n’affiche pourtant pas un enthousiasme débordant en ce début de rallye. « En ce qui me concerne, ce n’est pas si positif que ça d’être le leader avant d’attaquer l’Afrique. J’attends d’être dans le désert pour savoir ce que l’on vaut vraiment », explique Sainz. Pointé à 3’ 45” de l’Espagnol, Luc Alphand (Mitsubishi) s’est pour sa part déclaré satisfait de ses deux premières spéciales en Europe. « Pour moi, l’objectif était de rester dans le bon wagon sans avoir de pépins techniques », confie l’ancien champion de ski. En moto, et devant des milliers de supporteurs acquis à sa cause, le Portugais Ruben Faria a été le héros du week-end. Après avoir été battu par le seul Cyril Despres samedi, Faria a fait encore plus fort hier en remportant l’étape. Hélas pour le motard portugais, une pénalité prise pour un contrôle en retard le privait de la première place au général. « Gagner une spéciale sur le Dakar, c’est un rêve de gosse. Maintenant, c’est une nouvelle histoire qui commence avec le désert africain », souligne Faria. Dès hier après-midi, les concurrents ont embarqué vers le Maroc, d’où s’élancera ce matin la 3e spéciale. Claude Dautel