Ne pas creuser le déficit de points

© 20 minutes

— 

A qui la suprématie bretonne ? Alors qu’en coulisses, les finances du club font couler beaucoup d’encre (lire en page 18), les Canaris (13es de L1) accueillent ce soir, à 20 h 30, le voisin rennais (10e), à l’occasion de la 20e journée. En prélude de ce derby, Rudi Roussillon a haussé le ton. « On ne doit plus perdre de temps pour finir dans la première moitié de classement. Il nous faut des points et cela commence par Rennes ! », a affirmé le président nantais. Un succès pourrait permettre aux Jaune et Vert de rejoindre au classement leur adversaire du soir (26 points). Les coéquipiers de Mickaël Landreau partent avec un double ascendant psychologique. Tout d’abord, ils n’ont plus perdu sur leur pelouse depuis cinq rencontres. Leur dernière défaite remonte ainsi au 25 septembre, face à Lyon (0-1). En outre, le match aller au stade de la Route de Lorient avait tourné à la démonstration en faveur des Ligériens (0-3). « On avait fait preuve de beaucoup de réalisme et profité de l’apathie défensive des Rennais », se souvient Serge Le Dizet, le coach du FCNA. Pour cette rencontre, seul le latéral gauche Franck Signorino, victime d’une fracture d’un doigt à Bordeaux en Coupe de la Ligue (3-1), est d’ores et déjà forfait. Il devrait être suppléé sur le côté gauche par Loïc Guillon. En attaque, Claudiu Keserü – « auteur d’une bonne rentrée face à Bordeaux et très en vue à l’entraînement » selon Serge Le Dizet –, pourrait être aligné aux côtés de Mamadou Diallo ou d’Habib Bamogo. David Phelippeau