Carlos Sainz reprend les commandes

© 20 minutes

— 

Pour son premier Dakar, le double champion du monde des rallyes semblait avoir mangé son pain blanc lors des deux spéciales portugaises. Pourtant, dès hier, Carlos Sainz a repris les commandes du rallye en s’imposant à Ouarzazate après une spéciale marquée par l’abandon de l’un des favoris de la course auto, Hiroshi Masuoka. La Mitsubishi du Japonais, qui avait fait plusieurs tonneaux, était en piteux état à l’arrivée. Une sale journée pour l’écurie nippone puisque Stéphane Peterhansel perdait de son côté 17 minutes sur Sainz. Malgré sa place de leader, le pilote espagnol restait conscient que la course n’était pas encore entrée dans sa phase la plus rude. « Je sais que j’ai déjà obtenu trois victoires d’étapes depuis le départ, mais tout le monde me dit que le Dakar commence à peine et que la Mauritanie, c’est autre chose. On verra donc quand on arrivera aux dunes, mais je continue à apprendre et je n’ai pas la sensation de prendre des risques inconsidérés », expliquait l’Espagnol. En moto, Cyril Despres a dû céder sa place de leader à Marc Coma après une spéciale remportée par l’Espagnol Isidre Esteve Pujol. Relégué à 6’ 50”, le pilote français n’était pourtant pas inquiet. « Ces premières étapes n’étaient pas évidentes. Il faut le temps de s’adapter aux nouvelles règles et de trouver chacun nos propres réglages. Cette fois, la course est vraiment lancée », confiait Despres. Les concurrents disputeront aujourd’hui leur dernière étape marocaine entre Ouarzazate et Tan Tan. Claude Dautel