Nicolas Anelka tient à sa Coupe du monde

© 20 minutes

— 

L’approche de la Coupe du monde semble délier les langues. Après les excuses publiques de Robert Pires en décembre, Nicolas Anelka a fait savoir qu’il espérait plus que jamais disputer le premier Mondial de sa carrière en Allemagne. Revenu dans la course après sa sélection et son but face au Costa Rica en novembre dernier, l’attaquant de Fenerbahçe a confié à L’Equipe que ses différends avec le sélectionneur national étaient enfin aplanis. « Raymond Domenech m’a dit d’oublier nos histoires dans les journaux, qu’on s’en foutait, et que le plus important, c’était le terrain », a expliqué Anelka, qui est également revenu sur les ambitions de l’équipe de France. « Les gens attendent que les Bleus gagnent à nouveau la Coupe du monde. Mais c’est très difficile », estime l’enfant de Trappes, qui a mis entre les mains de « Dieu et du sélectionneur » sa participation à la Coupe du monde.