Le Racing au pied de l’Everest

© 20 minutes

— 

Le choc des extrêmes. Après deux semaines de trêve, la Ligue 1 offre ce soir (18 h 15), lors de la 20e journée, un duel a priori déséquilibré entre la lanterne rouge alsacienne et l’impressionnant leader lyonnais. Face aux quadruples champions de France en titre, qui possèdent le meilleur bilan à l’extérieur (six victoires, quatre nuls, aucune défaite) et douze points d’avance sur le dauphin lensois, les joueurs de Jacky Duguépéroux seront loin de partir favoris, eux qui n’ont pas encore gagné à la Meinau en Championnat. « Sur le papier, il n’y a pas photo, reconnaît l’entraîneur strasbourgeois. Mais on se rappelle qu’on les avait inquiétés au match aller [défaite 1-0]. De toute façon, il n’existe pas d’équipe facile pour nous, puisque nous n’en avons battu qu’une seule [Nancy 1-2, le 10 décembre]. Il faudra adopter un esprit de Coupe pour réaliser un exploit. » Les statistiques ne plaident pas en faveur des Racingmans : ils se sont inclinés lors des quatre dernières venues de Lyon sans inscrire de but, et le dernier du Championnat n’a plus battu le premier depuis décembre 1977. Gérard Houllier compte en profiter. « Le Racing ne pourra pas se contenter d’être prudent, note le coach rhodanien. Il joue sa survie et doit aller chercher des points. Cette équipe est une énigme. Elle crée du jeu, mais elle a été souvent pénalisée par un manque de réalisme offensif. » Pourtant, un succès de Strasbourg sur le leader servirait de déclic à un groupe qui compte dix points de retard sur Sochaux, le premier non relégable . Jérôme Sillon