La 25e journée de Ligue 1 est à revivre en live comme-à-la-maison

A.P.

— 

Les joueurs rennais Romain Danzé (à g.) et Kader Mangane lors de Rennes - Toulouse, le 3 octobre 2010.
Les joueurs rennais Romain Danzé (à g.) et Kader Mangane lors de Rennes - Toulouse, le 3 octobre 2010. — Stéphane Mahé/REUTERS

Le programme

Samedi (21h)
Bordeaux – Auxerre
Dimanche (17h)
PSG – Toulouse
Nancy – Marseille

Dimanche (21h)
Lille – Lyon

>> Une journée à vivre en live sur 20minutes.fr

Le match de la peur

Bordeaux-Auxerre, ou le match des monuments en péril. Difficile de savoir qui va le plus mal des deux. D’un côté, les Girondins sortent d’une défaite 5-1 à Lorient et sont au bord de l’implosion. Après huit mois d’une collaboration houleuse, Michel Pavon vient de renoncer à exercer ses  fonctions d’entraîneur adjoint de Jean Tigana. C’est à peine mieux à Auxerre. Les hommes de Jean Fernandez restent sur 15 matchs sans victoire.  Pour une fois, l’AJA (16e) joue bien le maintien. Et ce n’est pas une boutade à la Guy Roux.

L’homme à suivre

Depuis son transfert avorté pour Valence en janvier, Kevin Gameiro compte les jours avant son départ. Les défenses adverses, elles, comptent ses buts: sept en quatre journées pour être précis. Plutôt que de bouder dans son coin, Gameiro est motivé par la perspective de finir la saison meilleur buteur de Ligue 1 (avec ses 15 buts il n’est plus qu’à une unité du Lillois Moussa Sow). La défense valenciennoise est prévenue: Gameiro est redoutable et en plus il chambre. Comme après son triplé samedi dernier face aux Girondins. «Si toutes les équipes pouvaient défendre comme Bordeaux…», avait-il alors balancé.

La malédiction toulousaine

De Fabien Barthez à Cédric Carrasso en passant par Christophe Revault, le TFC a souvent eu la main heureuse avec ses gardiens. Mais depuis deux ans, une malédiction poursuit les portiers du club. Après avoir consommé cinq gardiens la saison dernière, Toulouse en est déjà à quatre cette saison. Pelé, Valverde et Vidal  blessés, le jeu Ali Ahamada va connaître sa première titularisation en Ligue 1 dimanche au Parc des Princes face au PSG. Et s’il se blesse, Alain Casanova peut compter sur le Panaméen Luis Mejia, «qui a encaissé pas mal de buts en CFA2», constate l’entraîneur toulousain. Pas vraiment rassurant.

Le choc du week-end

Quand le leader lillois reçoit Lyon, 4e,  il y a forcément du choc dans l’air. Après avoir fait l’impasse en Ligue Europa jeudi face à Eindhoven, le Losc est attendu au tournant. «Cette élimination est certainement un mal pour un bien», assume l’entraîneur Rudi Garcia, qui peut compter sur un effectif au complet et reposé (seuls Rami et Mavuba ont joué contre le PSV). Remis en cause par Jean-Michel Aulas (lire l’article ici), Claude Puel doit lui encore se passer de l’Argentin Lisandro Lopez, toujours blessés aux ischio-jambiers.

L’absent

Le Sochalien Kevin Anin est un milieu aussi prometteur que sanguin. Expulsé contre Nice, l’ancien havrais a de nouveau vu rouge la semaine dernière contre Lens après en être venu aux mains avec Toifilou Maoulida. La commission de discipline de la LFP ne l’a pas loupé en lui infligeant trois matchs de suspension. On allait oublier: Anin a été champion de boxe française dans sa jeunesse.  Les vieux réflexes qui reviennent peut-être.