Dopage: La judoka chinoise Wen Tong, blanchie par le TAS, conserve son titre mondial

© 2011 AFP

— 

La judoka chinoise Wen Tong, contrôlée positive au clenbutérol au soir de son sacre mondial (+78 kg) en 2009, peut conserver son titre après avoir été blanchie par le Tribunal arbitral du sport (TAS) mercredi pour un vice de procédure, selon un communiqué du TAS. Dans la foulée de l'annonce de son contrôle positif, la Chinoise avait demandé l'analyse de l'échantillon B, puis s'était rétractée quelques semaines plus tard.

La Fédération internationale de judo, sans en informer Wen Tong, a cependant fait faire cette contre-expertise, qui a confirmé la présence de clenbutérol. Relevant "que l'athlète n'avait pas eu la possibilité d'être elle-même présente et ou d'avoir un représentant pour l'ouverture et l'analyse de l'échantillon B", les trois arbitres du TAS ont donné raison à la judoka et annulé la décision de la Fédération internationale, qui lui avait infligé le 4 avril 2010 deux ans de suspension.