Le Stade Toulousain fait profil bas

Nicolas Stival

— 

Alors que les projecteurs sont braqués sur Twickenham, où l'Angleterre et la France disputeront samedi le sommet du Tournoi des VI Nations, le Stade Toulousain œuvre dans l'ombre. Le leader du Top 14 ne rejouera pas avant dix jours, à Saint-Sébastien contre Bayonne. « On travaille sur le physique bien sûr, mais aussi sur la technique, indique Guy Novès. Sur nos derniers matchs, on se rend compte qu'il y a beaucoup de choses à améliorer. » Malgré l'absence d'une dizaine de joueurs, dont six internationaux français, le Stade a pourtant bien négocié ses deux premiers doublons, à La Rochelle (19-22) puis contre Biarritz (23-19). « C'est passé ric-rac chaque fois, relativise le manager général. Nous n'avons pas trop de marge de manœuvre. »

Avril, le mois de tous les périls
Et les sept points d'avance sur le Racing-Métro, son dauphin ? « Cela nous donne un joker, réplique Yannick Bru, l'entraîneur en charge des avants. Mais notre mois d'avril sera très compliqué, avec quatre déplacements d'affilée, dont un quart de finale de Coupe d'Europe [contre Biarritz, à Saint-Sébastien]. » En Top 14, après le choc à Colombes face au Racing, Toulouse rendra visite à Perpignan et à Toulon. « On peut imaginer que l'on n'ira pas gagner ces trois matchs, et cela fera 12 points laissés en route », prédit Novès, qui assure que « l'objectif est de rentrer dans les six premiers pour se qualifier pour les phases finales. » Et tant mieux si, en terminant dans le duo de tête, les Rouge et Noir évitent de surcharger un calendrier déjà lourd avec un match de barrage. Pour aborder la dernière phase de la saison, Toulouse peut compter sur de nombreux retours de joueurs, qui réintègrent actuellement l'effectif. « Beaucoup de choses se préparent durant ces quinze jours, assène Bru. Il faut vraiment comprendre l'utilité de cette période. » W

Retours en stock

Johnston, Skrela et Kelleher seront disponibles dans dix jours contre Bayonne. Maestri et surtout Donguy risquent d'être un peu justes.