L'Asvel espère faire son miel de Pops

Stéphane Marteau

— 

Pops Mensah-Bonsu a effectué son premier entraînement avec l'Asvel lundi.
Pops Mensah-Bonsu a effectué son premier entraînement avec l'Asvel lundi. — C. VILLEMAIN / 20 MINUTES

Ce n'est pas vraiment dans les habitudes de la maison. Hier, l'Asvel avait convoqué les médias afin de leur présenter sa nouvelle recrue, Pops Mensah-Bonsu. Avant lui, seul Andrija Zizic avait eu droit à de tels égards lors de la dernière intersaison. Les mauvaises langues diront que cela n'augure rien de bon tant l'intérieur croate est décevant depuis son arrivée à Villeurbanne. Mais son homologue anglais pourra difficilement faire pire. « Nous n'attendons pas de lui qu'il soit un sauveur », a toutefois tenu à préciser Nordine Ghrib, qui suivait le joueur depuis plusieurs mois.
Privé jusqu'à la mi-avril de Bangaly Fofana, le coach de la « Green Team » avait besoin de renforcer son effectif « pour conforter notre place dans le Top 8 et continuer notre aventure en Coupe de France. » Les dirigeants de l'Asvel n'ont pas lésiné sur les moyens pour permettre à l'équipe d'atteindre ses objectifs. Selon nos informations, Pops Mensah-Bonsu aurait signé un contrat de 150 000 $ pour les quatre prochains mois. A ce tarif, l'ancien partenaire de Tony Parker à San Antonio a tout intérêt à être efficace. Mais Nordine Ghrib n'en doute pas. « Sa dimension athlétique va beaucoup nous aider en défense, ce qui n'est pas toujours le point fort de Davon [Jefferson] avec lequel il devrait être très complémentaire. »
L'intéressé, qui se dit « excité » de rejoindre un club dont il « connaît l'histoire et la tradition », avait besoin de temps de jeu dans la perspective de l'Euro 2011 qu'il disputera cet été avec la sélection anglaise. « Quand l'Asvel m'a appelé, je me suis dit que c'était peut-être une bonne opportunité dans la mesure où aucune franchise NBA ne m'a proposé un contrat de longue durée », déclare-t-il de sa voix grave et caverneuse qui fait étrangement penser à celle de feu Barry White.
A trois jours d'effectuer ses débuts avec l'Asvel lors de la venue de Cholet, leader de la Pro A, un point d'interrogation subsiste quant à sa condition physique. Son dernier match remonte en effet au 22 novembre avec les New Orleans Hornets. Mais Pops se veut rassurant. « Je me sens bien. J'ai fait beaucoup de musculation à Washington. » « On ne va pas lui demander de donner le meilleur de lui-même durant quarante minutes, assure de toute façon Nordine Ghrib. Il aura besoin d'un peu de temps pour s'adapter. »