Grégory Pujol: «Je ne vais plus me fixer d'objectifs»

FOOTBALL A 31 ans, Grégory Pujol, l'attaquant valenciennois, est dans la forme de sa vie...

Recueilli par Joseph Delouvrié, à Valenciennes

— 

L'attaquant valenciennois Grégory Pujol (à gauche), en août 2010.
L'attaquant valenciennois Grégory Pujol (à gauche), en août 2010. — B.CHIBANE/SIPA

A 31 ans, Grégory Pujol est en train de réaliser la meilleure saison de sa carrière. Avec déjà 10 buts au compteur, l'attaquant du VAFC est l'homme en forme d'une équipe qui relève la tête au classement (13e).

10 buts en L1, c'est votre meilleur total ou pas?
Il y a un grand débat (rires). Officiellement, selon certains médias, mon record est de neuf. Je me souviens qu'il y a aussi des buts qui ne m'ont jamais été attribués. Mais ce n'est pas très grave, je ne cours pas après les records.

Vous vous étiez fixé un objectif
en début de saison?
Non, car je me suis toujours fixé des objectifs de buts et ça n'a jamais marche! Donc, cette année, j'ai dit qu'on verrait. Pour l'instant, ça fonctionne plutôt bien… Je crois que je ne vais plus me fixer d'objectifs, comme ça, ça ira mieux…

Ce qui est sûr, c'est que c'est votre saison la plus aboutie…
En termes de statistiques, je pense que c'est MA saison. Et, au-delà de ça, il y a la régularité. Là, j'arrive à enchaîner les matchs et être performant, c'est ça qu'il faut regarder.

Comment l'expliquez-vous?
Je pense que c'est vraiment un tout. Il y a l'âge bien sûr, mais aussi l'équipe, les partenaires et les entraînements. Je me sens bien dans le système. Et puis je pense que j'ai progressé, tout simplement, après toutes ces années de foot !

Votre contrat se termine en juin 2012, où voyez-vous votre avenir?
J'espère que j'aurais la chance de finir ici. Cela ne dépend pas que de moi. Dans le foot, il y a beaucoup de paramètres, notamment financiers, qui rentrent en ligne. Mais ce n'est pas le moment d'en parler. On a une saison intéressante à jouer. On va la finir. Après, on verra mon cas…