« Il faudra des guerriers »

Recueilli par Rémi Bostsarron

— 

Après la déroute à Lorient (5-1), Matthieu Chalmé appelle ses coéquipiers à se remobiliser.

Les Girondins doivent-ils encore

se parler pour trouver la solution, comme ils l'ont fait plusieurs fois ?
Non, on ne va pas faire une réunion à chaque fois qu'on perd. A un moment donné, ça ne sert plus à rien, il faut agir sur le terrain. A Lorient, on a été catastrophiques, on a replongé dans nos travers. C'est pire qu'Angers, en Coupe de France (1-0). Il n'y a rien eu. On a joué complètement à l'envers.

La défense a-t-elle désobéi à Jean Tigana, comme il l'a affirmé ?
On va dire oui, car on a joué trop haut, alors qu'on savait comment jouait Lorient. Après, j'ai lu qu'on avait lâché Tigana… Il faut arrêter avec ça. On a joué trop haut, mais à l'entraînement on avait fait la même chose, et quand tu t'entraînes comme ça, tu joues comme ça le week-end, c'est tout. On ne va pas parler que de la défense. On était onze sur le terrain, les onze ont fauté.

Il y a encore deux semaines,

vous disiez que l'état d'esprit avait changé. Vous vous étiez trompés ?
Non, mais le problème c'est que dès qu'on arrive à retrouver un peu de confiance, on ne fait pas le nécessaire pour l'accumuler, et on coule. Contre Caen (1-2), on retrouve le doute, et derrière on en prend cinq. Il y a eu quatre ou cinq matchs cette année où on pouvait rentrer dans les cinq premiers, et on ne l'a pas fait. On mérite notre place.

Etes-vous conscients que vous

allez désormais jouer le maintien ?
Mais ça fait longtemps que le maintien est en jeu ! Il est dans la tête de tout le monde depuis un moment. Il faut être prêts à affronter ça, on n'a pas le choix. Maintenant, il faudra des guerriers sur le terrain, et arrêter de faire un demi-match de bon, puis deux mauvais matchs. Il faut prendre les huit ou neuf points qui nous manquent pour jouer plus libérés et gagner un peu plus.

Les attaques des dirigeants contre les arbitres ne sont-elles pas éloignées de la vérité du terrain ?
Sur ce qu'il s'est passé contre Caen, ils ont raison. Il y a eu trop de problèmes avec M.Ennjimi. Il y a des gens qui sont là pour faire pénaliser des joueurs quand on fait des mauvais tacles sans être sanctionnés. Ils savent se servir de la vidéo dans ces moments-là, et bizarrement, là, ils ne s'en servent pas. Maintenant, ça, c'est le combat des dirigeants. Nous, on a intérêt à s'occuper du terrain. Ce n'est pas à cause de l'arbitrage qu'on est à cette place, il ne faut pas se voiler la face.