José Mourinho reconnaît «que Karim marche très fort en ce moment»

FOOT Le club madrilène n'avait jamais marqué à Gerland encore...

Propos recueillis par Stéphane Marteau, à Lyon

— 

Jose Mourinho, le 21 février 2011
Jose Mourinho, le 21 février 2011 — P.FAYOLLE/SIPA

L'entraîneur portugais se félicite d'avoir mis fin à la malédiction madrilène à Gerland après le nul obtenu face à l'OL (1-1), mardi, en 8e de finale aller de la Ligue des champions...

A combien estimez-vous vos chances de qualification après le nul obtenu à Lyon?
Ca reste du 50-50. Bien sûr, avec ce résultat, nous serons virtuellement qualifiés au coup d'envoi du match retour. Mais ça reste un maigre avantage. Mais nous n'avons pas peur. Nous n'avons pas peur de l'histoire. Nous sommes en train de changer le cours de l'histoire puisque nous avons marqué à Gerland, ce qui n'était encore jamais arrivé au Real. Et l'OL n'a jamais gagné à Madrid.

Qu'avez-vous pensé de la prestation de Karim Benzema?
Il est bien entré. Je savais que ce match allait se dérouler de la sorte avec une première période âpre. Je savais qu'il y aurait des espaces en seconde période et Karim, avec ses qualités de dévoreur d'espaces en a profité. Il a marqué un but important.

Comment expliquez-vous sa métamorphose par rapport au début de saison?
C'est vrai qu'il marche très fort en ce moment. Il s'est beaucoup améliorer. Il peut même aspirer à une place de titulaire. Nous avons deux attaquants avec Karim et Adebayor et bientôt trois quand Higuain sera rétabli. Une grande équipe à toujours besoin de grands attaquants. Karim a énormément progressé, défensivement et offensivement, dans le jeu en mouvement et dans le caractère dont il fait preuve sur le terrain. Ca me plait beaucoup ce qu'il est en train de réaliser.