OM: Cheyrou prend son mal en patience

A Marseille, Sandrine Dominique

— 

Le Marseillais Benoît Cheyrou face à Chelsea le 8 décembre 2010.
Le Marseillais Benoît Cheyrou face à Chelsea le 8 décembre 2010. — DAMOURETTE/SIPA

Pièce maîtresse de l’OM l’an dernier, Benoît Cheyrou est rentré dans le rang. Et a même perdu sa place de titulaire. A bientôt 30 ans, l’ex-Auxerrois pourrait s’agacer de cette situation bancale. Il n’en est rien. Même si le Marseillais ronge son frein, il porte un regard lucide sur son sort . «Ce n’est pas toujours évident à vivre car je suis habitué à jouer plus régulièrement mais je ne suis pas à plaindre et je n’ai pas à me plaindre. Je sais ce que je vaux, ce que j’ai apporté à ce club et ce que je peux encore apporter », affirme-t-il d’une voie posée.

L’Olympien assure ainsi donner «le meilleur de [lui-même] à chaque fois» et se tient «à disposition  du club.  Le coach sait qu’il peut compter sur moi.» Son appel pourrait être entendu dès dimanche lors du déplacement à Monaco. Brandao suspendu, et Valbuena blessé, Didier Deschamps va devoir revoir son animation offensive en remontant sans doute d’un cran Ayew. Il y a donc de fortes probabilités pour que Cheyrou retrouve à Louis-II une place de titulaire au côté de Lucho. Lui qui répète qu’il y a «sur le banc de l’OM des joueurs susceptibles de jouer sans affaiblir l’équipe» est prêt à le démontrer.