La bande des trois anciens du LMR

— 

L'ouvreur Stéphane Czerwinski.
L'ouvreur Stéphane Czerwinski. — M.libert / 20 minutes

C'est le choc de la Fédérale 1. Le dauphin lillois reçoit le leader Tyrosse, dimanche*. « Le genre d'affiche qu'on a envie de jouer depuis des années », lance le 3e ligne Louis Leblond, pour qui cette consécration aura une saveur particulière. Voilà dix-huit ans qu'il joue au club avec l'ouvreur Stéphane Czerwinski et onze avec le talonneur Greg Pintiaux. Un noyau dur qui a tout connu avec le LMR, de la fusion avec l'Iris en junior aux doutes de la Fédérale 3. « On a progressé en même temps que l'équipe », affirme Louis Leblond. « Notre chance, c'est d'avoir été jeune quand le club a affirmé ses ambitions » lâche Stéphane Czerwinski. A son arrivée l'an dernier, l'entraîneur Pierre Chadebech leur explique qu'il compte sur eux. « Mais on était prévenu qu'il fallait faire nos preuves », insiste Greg Pintiaux. Reste, aujourd'hui, la marche la plus haute à franchir : celle de la pro D2. « Pour l'instant, on n'y pense pas. Le professionnalisme est un autre monde, mais je n'imagine pas jouer sous un autre maillot », note le talonneur lillois.GILLES DURAND