Platini: sans le fair-play financier, «des grands clubs vont disparaître»

FOOTBALL Son projet doit entrer en vigueur pour la saison 2013-2014...

© 2011 AFP
— 
Le président de l'UEFA, Michel Platini, en 2009
Le président de l'UEFA, Michel Platini, en 2009 — P.ANDREW/REUTEURS

C'est son bébé, et il s'y accroche. Lundi, à Rome, Michel Platini, le président de l'UEFA, a défendu son projet de fair-play financier. Selon lui, si cela ne se réalise pas «beaucoup de grandes équipes vont disparaître dans le futur».

«Le fair-play financier est un projet important qui devra entrer en application en 2013-2014, car, sinon, beaucoup de grandes équipes vont disparaître dans le futur», a dit M. Platini lors d'une rencontre à Rome avec les dirigeants de la Fédération italienne (Federcalcio), dont son président Giancarlo Abete.

«Nous devrons apprendre aux clubs à devenir normaux, à ne pas dépenser l'argent qu'ils n'ont pas. Parce que, si nous le faisons nous, nous allons en prison, si, en revanche, les clubs de foot le font, ils gagnent des trophées plus facilement, et ce n'est pas normal», a ajouté le président de l'UEFA.

«Tous savent que nous devons réduire les coûts, parce que, pour le moment, le football européen est déficitaire de 1,2 milliard d'euros. Nous devons faire quelque chose. J'ai eu le courage de prendre cette décision, je ne reviendrai jamais en arrière, j'irai seulement de l'avant», a-t-il martelé.

Autour de Platini et Abete se trouvaient notamment le président de la Ligue (Lega Calcio), Maurizio Beretta, et des dirigeants de clubs comme la présidente de l'AS Rome, Rosella Sensi, et celui de la Juventus Turin (ancien club de Platini joueur), Andrea Agnelli.

Le Comité exécutif de l'UEFA a adopté le 27 mai dernier le principe du fair-play financier qui veut qu'un club ne puisse dépenser plus d'argent qu'il n'en génère pour figurer dans les compétitions européennes. Il entrera en vigueur de façon progressive et les premières sanctions pourraient s'appliquer à partir de 2014-2015.

Le 11 janvier, l'UEFA a révélé que 56% des 733 clubs européens de première division ont enregistré des pertes en 2009. Les règles du fair-play financier pourraient priver un club endetté de coupes d'Europe à compter de la saison 2014-2015 (sur les comptes de 2012-2014). Appliquées aujourd'hui, elles auraient privé de leur ticket européen pour cette saison 11 clubs, selon l'UEFA.