Antoine Deneriaz : «J'ai fait la course de ma vie»

©2006 20 minutes

— 

Interview du champion olympique de descente

Antoine, racontez-nous votre exploit...

Ma course a été incroyable. Dans le portillon de départ, je me disais : « Vas-y, vas-y. Il faut attaquer. » Quand j'ai passé la ligne d'arrivée et que j'ai vu mon chrono, ce fut tout simplement incroyable. Je voyais les gens qui criaient, mais j'ai eu du mal à réaliser. Depuis le premier entraînement, j'avais un bon feeling sur cette piste, mais là j'ai fait la course de ma vie. Franchement, j'étais sur une autre planète, j'avais le sentiment que rien ne pouvait m'arriver.

Vous n'aviez pas de pression sur cette descente ?

Je crois surtout que je ne m'étais pas rendu compte qu'il s'agissait des Jeux (sourire).

A quoi avez-vous pensé en recevant la médaille ?

Je ne pensais qu'à ces Jeux depuis un an, même lorsque je me suis blessé au genou en janvier 2005. Sur le podium je me suis remémoré tout le travail que j'ai fourni depuis des années. C'est le sommet de ma carrière.

Vos coéquipiers semblaient très remontés contre Marielle Goitschel après la course...

Oui, et je fais d'ailleurs un petit coucou à Marielle Goitschel. Elle nous fait chier tous les quatre ans en disant que les jeunes ne sont pas capables de gagner. Eh bien voilà...

Recueilli par Jérôme Capton,
envoyé spécial à Turin (Italie)