Farez Brahmia, joueur de Strasbourg: «Marseille éliminée, j'ai cassé tous mes meubles»

FOOT Les Alsaciens ne rencontreront pas l'OM en 16e de finale, à cause de la défaite des Phocéens à Evian...

Floréal Hernandez, à Strasbourg

— 

Le milieu de terrain d'Evian Yannick Sagbo célèbre son but lors de l'élimination de l'Olympique de Marseille, le 9 janvier 2011.
Le milieu de terrain d'Evian Yannick Sagbo célèbre son but lors de l'élimination de l'Olympique de Marseille, le 9 janvier 2011. — AFP PHOTO/PHILIPPE DESMAZES

Evian a douché les rêves de Farez Brahmia, dimanche soir, en éliminant l'OM (3-1) en Coupe de France. «Quand j'ai vu qu'on avait tiré Marseille en 16e de finale, j'ai commencé à pleurer. C'est un rêve de jouer l'OM depuis que je suis tout petit.» Le milieu a été sorti de sa rêverie brusquement par la victoire d'Evian-Thonon-Gaillard.

«J'ai cassé tous mes meubles», plaisante-t-il. «Marseille, ça aurait fait plaisir, confirme David Ledy. Il y aurait eu une belle ambiance à la Meinau.» Ce que contredit un supporter : «Je préfère Evian. On ne sera peut-être que 7 000 contre 15 ou 20 000 si ça avait été Marseille, mais les 7 000 soutiendront le Racing.»

A défaut d'affronter un de ses anciens clubs, Laurent Fournier recevra un ex-coéquipier marseillais Bernard Casoni, entraîneur de l'ETG, le 22 janvier. «Ce sera l'occasion de se jauger contre le leader de la Ligue 2, de prendre notre revanche après l'élimination en Coupe de la Ligue en août [2-2, 4-5 tab].» Brahmia a, lui, trouvé une raison de positiver à la venue d'Evian : «On va retrouver Guigui [Guillaume Lacour]. ça fait plaisir.»