Jeux du Commonwealth: un nouveau dirigeant visé par l'enquête sur des soupçons de corruption

© 2011 AFP

— 

La police a annoncé jeudi l'ouverture d'une enquête visant le directeur général des Jeux du Commonwealth qui se sont déroulés en octobre à Delhi, au lendemain de l'interrogatoire du président du comité organisateur lié à des soupçons de corruption. Un porte-parole de la police fédérale indienne (Central Bureau of Investigation, CBI), Vineeta Thakur, a déclaré à l'AFP que la police avait ouvert une enquête concernant V. K. Verma, première étape d'une procédure criminelle à l'encontre de l'accusé.

V. K. Verma était le directeur général de l'événement sportif qui s'est déroulé du 3 au 14 octobre avec la participation de 71 nations et territoires de l'ancien empire britannique. Il était présidé par Suresh Kalmadi, qui a été interrogé mercredi pendant huit heures par la police fédérale.

La police a indiqué que l'enquête visant V. K. Verma était liée à la fourniture de contrats destinés à la rénovation de plusieurs stades. Les enquêteurs effectuaiant par ailleurs des recherches dans une dizaine de locaux à New Delhi et dans la périphérie de la capitale, selon une autre source au sein du CBI.

Jusqu'à présent, le trésorier des Jeux ainsi que deux autres responsables -- le codirecteur général du comité organisateur et le vice-directeur général -- ont déjà été arrêtés par la police pour corruption présumée. Ils sont aujourd'hui en prison en attendant d'être jugés.

Outre les soupçons de corruption dans des contrats liés à la construction de sites sportifs et à la fourniture de services, de multiples critiques avaient été émises avant et pendant la compétition sur les conditions d'accueil et d'hygiène des sportifs.