Le sportif français 2010 pour 20minutes.fr est... Christophe Lemaître

RECOMPENSE Le sprinteur devance Sébastien Loeb et les handballeurs...

Antoine Maes

— 

Christophe Lemaitre, le 28 juillet 2010 à Barcelone.
Christophe Lemaitre, le 28 juillet 2010 à Barcelone. — A.Gea / REUTERS

Pour la première édition de son trophée du sportif de l’année, 20 Minutes.fr a donc porté son choix sur un grand blond de 20 ans qui tient un skyblog et qui a un cheveu sur la langue. Accessoirement, Christophe Lemaitre court vite, plus vite que tout le monde en Europe. Et il devance un septuple champion du monde (Sébastien Loeb), une formation qui détient tous les titres internationaux de sa discipline (l’équipe de France de handball), un champion olympique (Jason Lamy-Chappuis) et le maître du judo mondial (Teddy Riner).

>> Vous pouvez continuer à voter pour désigner votre sportif français 2010 en cliquant ici

La symbolique et le palmarès. «Le titre m’importe plus que le temps», jure Christophe Lemaitre. Et pourtant, c’est surtout le fait d’être le premier sprinter blanc à descendre sous les 10 secondes (9’’97) qui lui vaut aujourd’hui d’être ce qu’il est. Plus encore que son superbe triplé aux championnats d’Europe, sur 100m, 200m et 4 x 100m, réalisé au cœur de l’été barcelonais. «Pour moi, c’est un sujet inutile, peu importe ma couleur de peau», répond l’intéressé. Pourtant, quelqu’un lui succédera au palmarès continental, mais personne ne lui enlèvera jamais d’être entré dans l’histoire du sprint au visage pâle.

« Je ne peux même pas viser un podium mondial»

Un timing favorable. Ce qui est valable pour les héros de la natation à Budapest l’est aussi pour les athlètes de Barcelone: le contraste avec l’image laissée par les Bleus en Afrique du Sud leur a permis de se mettre encore plus en valeur. Loin des grèves et des insultes de Knysna, Christophe Lemaitre en a profité pleinement, surfant sur son image de sportif smicard qui n’aime pas les micros. «Je sais que ça fait partie du bagage des athlètes. C’est à moi de faire en sorte que ça ne me gêne pas dans la performance. Ce n’est pas masse de thé», explique-t-il avec son léger zozotement.

Le monde l’attend. C’est en Corée du Sud qu’on attend maintenant de voir briller l’étoile de Christophe Lemaitre. Cet été, Daegu accueillera les championnats du monde d’athlétisme. Le Français a régné sur l’édition junior en 2008. Il a conquis l’Europe cet été et souhaite maintenant ne pas trébucher sur la marche mondiale. «Je sais que j’ai franchi un cap, mais c’est encore prématuré pour dire que je fais partie des grands. Avec mon temps, je ne peux même pas viser un podium mondial.» Son meilleur chrono ne lui aurait valu qu’une 6e place lors de l’édition 2009. Loin, très loin des références que sont aujourd’hui Usain Bolt, Tyson Gay ou Asafa Powell.

Les dix premiers

Christophe Lemaître, athlétisme (42 points)

Sébastien Loeb, rallye (37)

Equipe de France, handball (36)

Jason Lamy Chappuis, combiné nordique (23)

Teddy Riner, judo (13)

Camille Lacourt, natation (11)

Yannick Agnel, natation (8)

Morgan Parra, rugby (6)

Franck Cammas, voile (5)