Coupe du monde de ski alpin à Courchevel: l'imprévisible Aubert au défi du slalom

© 2010 AFP

— 

La Coupe du monde féminine de ski alpin fait une étape inédite mardi à Courchevel pour le troisième slalom du calendrier, où l'imprévisible Sandrine Aubert pourrait enfin montrer son nez après un début de saison laborieux.

La skieuse des Deux-Alpes, qui fait désormais bande à part de l'équipe de France, n'a pas connu le démarrage escompté entre une première manche inachevée à Levi en Finlande et une 14e place à Aspen aux Etats-Unis.

"Je me sens bien sur mes skis, j'ai retrouvé de bonnes sensations", affirme Aubert. "Je sais qu'en général je fais partie des meilleures, donc il suffit que je m'exprime. Si je fais des manches comme à Aspen, je finis dans les 15, et quand je skie bien, je finis parmi les premières".

La skieuse aux quatre victoires en Coupe du monde s'est même fait supplanter en ce début d'hiver en termes de résultats par la jeune et prometteuse Nastasia Noens, 6e au slalom d'Aspen. "Je voudrais faire de nouveau deux manches pleines, et faire mieux qu'à Aspen", dit la jeune Niçoise, qui a intensifié depuis cette été sa préparation physique et mentale.

Deux skieuses de Courchevel, Taïna Barioz et Anne-Sophie Barthet, auront l'avantage du terrain dans la très chic station des Trois Vallées, qui n'a jamais accueilli une épreuve de Coupe du monde féminine auparavant.

Dans le duel au sommet que se livrent l'Américaine Lindsey Vonn, triple tenante de la Coupe du monde, et l'Allemande Maria Riesch, ce slalom devrait permettre à la seconde, reine absolue des piquets depuis deux ans, de reprendre la main avant Noël.

Les deux amies et rivales viennent de changer de place en tête du classement général, Vonn faisant désormais la course en tête, avec trois points d'avance sur Riesch, depuis son doublé à Val-d'Isère le week-end dernier.

Les premiers slaloms de cette Coupe du monde ont mis en valeur d'autres techniciennes, comme la vice-championne olympique, l'Autrichienne Marlies Schild (victorieuse à Levi), sa compatriote Nicole Hosp, la Suédoise Maria Pietilae-Holmner (gagnante à Aspen) et la Finlandaise Tanja Poutiainen, déjà deux fois sur le podium en slalom.

La Slovène Tina Maze pourrait aussi jouer les trouble-fête, après ses deux Top 10 et sa huitième place dans le super-combiné de Val-d'Isère.

Le programme

Mardi 21 décembre: slalom 10H00 1re manche, 13H00 2e manche