bordeaux amer dans le doubs

lauren horky (avec floréal hernandez)

— 

« Encore une fois, on n'a pas été assez tueur, surtout en première mi-temps », déplore le Girondin Fahid Ben Khalfallah.
« Encore une fois, on n'a pas été assez tueur, surtout en première mi-temps », déplore le Girondin Fahid Ben Khalfallah. —

Un coup dominateur, un coup dominé, Bordeaux a encore laissé passer une chance hier à Sochaux (1-1) de s'inviter dans le quinté de tête (9e, 26pts). « C'est rageant ! Il y a énormément de frustration parce qu'on fait un bon match mais malgré ça on n'avance toujours pas, regrette le milieu de terrain Fahid Ben Khalfallah. Encore une fois, on n'a pas été assez tueur, surtout en première mi-temps. On s'est créé beaucoup d'occasions pour mener 2-0 mais on prend un but bête sur un contre… » De quoi laisser des regrets à des Girondins toujours en quête d'un match référence cette saison.

« C'est toujours la même histoire »
Jean Tigana ne cache pas non plus sa déception de ne repartir de Bonal qu'avec un petit point. « C'est dommage, car on enchaîne les matchs nuls et on fait du surplace, regrette l'entraîneur bordelais. Mais on manque trop de présence devant le but… » Personne ne pourra lui soutenir le contraire à en juger par les statistiques girondines : 16 occasions mais seulement 7 tirs cadrés et un petit but… Le gardien Cédric Carrasso semble presque résigné. « C'est un peu toujours la même histoire depuis le début de cette saison, a-t-il expliqué au micro du Canal Football Club. On a la possibilité de recoller, mais au final ça ne reste qu'une possibilité. A un moment donné, il faudra que l'on commence à concrétiser… » Ou se résigner à faire une croix sur toute ambition européenne. Sitôt une occasion gâchée, une nouvelle se présente. Bordeaux affrontera Lens, avant-dernier de Ligue 1, mercredi soir à Chaban-Delmas.